« J’invite tous les participants à s’engager à financer le référentiel dans le cadre d’une coopération plus synergétique davantage coordonnée ». (DR)

Référentiel national de développement: il ne reste que le quitus du Conseil des ministres

• Elaboré par des experts nationaux

• Prise en compte des observations dans la dernière mouture

• Validé par le comité d’orientation et de supervision

« J’invite tous les participants à s’engager à financer le référentiel dans le cadre d’une coopération plus synergétique davantage coordonnée ». (DR)

Exit le Plan national de développement économique et social (PNDES), vive le Référentiel national de développement (RND) ! L’un des derniers actes marquant le passage de témoins entre les deux référentiels de développement du Burkina Faso s’est tenu le vendredi 2 juillet 2021 à Ouagadougou. En effet, le Premier ministre, Christophe Dabiré, a présidé ce jour-là la deuxième session du comité d’orientation et de supervision du dispositif d’élaboration du RND 2021-2025 autour des partenaires techniques et financiers, des acteurs de la société civile et du secteur privé.

Le document de RND soumis à cette session résulte d’un processus participatif et de l’effort de construction d’une équipe de rédaction pluridisciplinaire et il ne reste qu’à s’accorder sur les grandes orientations du nouveau référentiel, afin d’ouvrir plus largement les avenues de sa mise en œuvre, comme l’a souligné Christophe Dabiré : « L’accélération de la cadence de la mise en œuvre de l’action publique de développement dont les populations ont tant besoin dépend de l’adoption formelle du présent document et de la manière dont nous sommes organisés pour l’opérationnaliser ».

Le processus d’élaboration du RND 2021-2025 a été enclenché depuis mars 2020 et le document est maintenant à la phase de présentation à la lecture du Conseil des ministres. Il était donc important que le comité de supervision examine les principales conclusions formulées par les populations, car le document a été élaboré de façon inclusive, en prenant en compte les préoccupations des populations et en référence aux orientations du président du Faso.

Ces orientations visent à renforcer la résilience du peuple burkinabè, notamment, avec le retour de la paix et la sécurité dans le pays. « C’est le point de départ d’un meilleur développement au niveau national. S’il n’y a pas de retour effectif de la paix dans notre pays, nous ne pourrons pas avancer sur les chantiers de développement », a précisé le Premier ministre. C’est pourquoi le projet de RND 2021-2025 est prévu agir à travers les 4 axes stratégiques suivants : consolider la résilience, la sécurité, la cohésion sociale et la paix ; approfondir les réformes institutionnelles et moderniser l’administration publique ; consolider le développement du capital humain et la solidarité et dynamiser les secteurs porteurs pour l’économie et les emplois.

Des membres du gouvernement présents lors des travaux

Le RND tire ses fondements des précédents référentiels, dont le dernier en date est le PNDES 2016-2020 ; de l’étude nationale prospective Burkina 2025, dont il va opérationnaliser la dernière tranche quinquennale ; du nouveau programme de société du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, et enfin, des engagements internationaux auxquels le pays des Hommes intègres a souscrit.

Son processus d’élaboration a déjà franchi et avec succès, plusieurs étapes dont les plus récentes concernent la validation du projet de document par : le Comité technique du dispositif d’élaboration du RND, le 23 avril 2021; les différentes couches de la Nation lors des assises nationales tenues les 25-26 mai 2021; le Conseil économique et social (CES) réuni en session extraordinaire le 31 mai et tout dernièrement, par la Commission nationale de planification du développement (CNPD) en sa séance du 24 juin 2021.

La rencontre du 2 juillet a donc répondu à l’impératif de réconcilier le cadre global des politiques publiques avec les réalités du contexte marqué par : la crise sécuritaire et ses conséquences économiques et sociales ; l’effritement de la cohésion sociale qui a durement éprouvé notre vivre ensemble et enfin, la crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus qui a fortement secoué les fondements de notre économie.

La mise en œuvre du RND 2021-2025 va nécessiter environ 19.000 milliards FCFA. Les 60% de cette enveloppe financière seront soutenus par les fonds intérieurs. Les partenaires techniques et financiers, qui ont déjà marqué leur engagement, viendront donc en appui pour le reste des financements.

La rencontre du vendredi 2 juillet 2021 a permis au comité d’orientation et de supervision du dispositif d’élaboration du RND 2021-2025 de valider les documents. Les observations faites seront prises en compte pour enrôler le document en Conseil des ministres d’ici la fin du mois de juillet. Une fois adopté, le RND sera présenté aux députés en septembre et par la suite, une table ronde sera organisée avec les bailleurs de fonds.

La dernière session du Comité national de pilotage du PNDES, qui se tenait également le même jour, a permis de faire le point de sa mise en œuvre qui s’est faite sur la période 2016-2020. Le PNDES avait déjà été apprécié et validé par le Comité technique national, réuni en session annuelle ordinaire le 09 juin dernier. A l’occasion, cet exercice a permis de relever les points forts, les points faibles, les résultats auxquels les acteurs sont parvenus, ainsi que les corrections à apporter non seulement à l’élaboration du nouveau référentiel, mais aussi au mécanisme de mise en œuvre de ce nouveau référentiel.o

Martin SAMA

 

Encadré

«Aujourd’hui, nous sommes en passe d’achever la formulation de ce référentiel qui viendra consolider les acquis des politiques publiques entreprises jusque-là. Ce référentiel apportera également des actions novatrices en vue d’accélérer la marche de notre pays sur le sentier de son développement. »

Extrait du discours d’ouverture du PM

Commentaires
Numéro d'édition: 400

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.