Les porteurs de projets en pleine formation.

AFP-PME Entrepreneurship Master class: un cadre de maturation des projets des diplômés de l’enseignement supérieur

• 60 diplômés de l’enseignement supérieur en incubation

• Cinq jours d’intenses échanges 

• La concrétisation des projets d’entreprises en vue

Honoré Kietyeta, Directeur de l’AFP-PME.

Moumouni Ouédraogo, Coordonnateur du PADEJ-MR

Basile Vogna, promoteur d’une ferme de production de lapin à Dédougou.

L’administration publique burkinabè peine à absorber sa main d’œuvre qualifiée et les longues files constatées lors des dépôts des concours ont fini par convaincre tous les derniers réfractaires à l’idée d’entreprendre et surtout qui languissent encore d’un espoir sibyllin de se retrouver dans les bureaux climatisés de l’Administration. Afin d’améliorer l’adéquation entre les qualifications professionnelles des jeunes et les profils exigés par le marché de l’emploi, le gouvernement burkinabè, avec l’appui financier de la Banque africaine de développement (BAD), à travers le Fonds africain de développement, a initié « Le Projet d’appui à l’emploi des jeunes et développement des compétences en milieu rural (PADEJ-MR) ». Ce projet s’articule autour de (03) composantes dont la première est : « Appui à l’entrepreneuriat des jeunes diplômés de l’enseignement supérieur dans l’agriculture et l’agri business ».

L’Agence de financement et de promotion des petites et moyennes entreprises (AFP-PME) a en charge l’exécution de la sous-composante « incubation des jeunes diplômés ». Ce processus devra permettre de mieux mûrir les projets de jeunes entrepreneurs à travers différentes  activités que sont le diagnostic des projets de jeunes sélectionnés, l’assistance technique, les formations, les services mutualisés de base, les services spécifiques, l’immersion en entreprise, les voyages d’études et la participation aux manifestations commerciales et foires.  Le PADEJ-MR a réuni dans ce cadre, du 6 au 10 juillet 2021 à Ouagadougou, ses bénéficiaires pour une formation «AFP-PME entrepreneurship Master class». Les participants sont constitués de porteurs de projets sélectionnés au nombre de soixante (60) pour être admis dans l’incubateur de l’AFP-PME dans le cadre du PADEJ-MR répartis dans les régions du Nord, du Centre, du Nord, du Centre-Ouest et de la Boucle du Mouhoun.

L’objectif principal visé par la mise en œuvre de ce programme de formation est le renforcement des connaissances et compétences des porteurs de projets et promoteurs de PME dans les domaines de l’entrepreneuriat et touchant à la vie de l’entreprise.  « Vous êtes la première cuvée retenue après les phases de présélection, de sélection et de diagnostic. C’est dire qu’un énorme espoir est placé en vous par tous les acteurs impliqués dans le processus d’incubation… Ne soyez pas des abonnés aux solutions de facilité qui se terminent souvent dans la déperdition et dans l’abandon de l’idée d’entreprendre, car c’est parce que nous n’osons pas que les choses sont parfois difficiles »,  a rappelé d’ailleurs Moumouni Ouédraogo,  Coordonnateur PADEJ-MR, aux bénéficiaires.

Les porteurs de projets en pleine formation.

Durant cinq jours, des porteurs de projets vont mûrir leurs initiatives à travers différentes activités. Les modules portent sur l’esprit d’entreprise ; la propriété intellectuelle ; la responsabilité sociétale ou sociale de la PME ; le marketing et stratégie intégrant les NTIC ; la législation applicable à la PME ; la développement personnel et leadership ; le management de l’entreprise ; les bonnes pratiques d’hygiène et de fabrication (BPH/BPF), le packaging, emballage et conditionnement ; le genre et développement ; l’environnement et la sécurité au travail ; le montage de business plan et le financement de l’entreprise.

Pour le directeur de  l’Agence de financement et de promotion des petites et moyennes entreprises (AFP-PME), ce cadre de renforcement de capacité se veut un creuset d’échanges entre les porteurs de projets et les formateurs. « Je ne doute pas de la qualité des enseignements qui sortiront des échanges durant ces cinq (05) jours dont la mise en pratique rigoureuse contribuera à la concrétisation de vos projets et au développement de vos entreprises », a indiqué, Honoré Kietyeta. Basile Vogna est promoteur d’une ferme de production de lapin à Dédougou. Pour lui, c’est une chance de bénéficier de ce  processus d’encadrement, d’accompagnement devant aboutir à la création d’entreprises viables et pérennes. « Je suis venu renforcer mes compétences en entrepreneuriat en tenant compte de nos insuffisances. Je vais me concentrer au maximum ici et sur mon projet, car je compte bien avoir une grande entreprise », avoue-t-il.

Après les sessions de formation« AFP-PME entrepreneurship Master class », d’autres formations dans les métiers des porteurs de projets suivront et  seront réalisés au Burkina Faso. Ce parcours de formation constitue une action du processus d’incubation des porteurs de projets.

Le PADEJ-MR a été lancé le 19 juin 2019 à Ouagadougou. Financé à plus de 8 milliards  FCFA par la Banque africaine de développement, ce projet veut apporter des solutions efficientes aux préoccupations des jeunes. Ce sont 1300 jeunes qui bénéficieront d’une formation à partir de laquelle 500 entreprises seront financées dans le cadre du Projet d’appui à l’emploi des jeunes et développement des compétences en milieu rural (PADEJ-MR). Prévu pour une durée de 5 ans (2019-2023), ce projet concernera  les régions de la Boucle du Mouhoun, du Centre-Nord, du Centre-Ouest et du Nord. Les domaines d’intervention dudit projet concernent l’élevage, l’agriculture et l’environnement ainsi que les métiers porteurs en milieu rural.o

Martin SAMA

Commentaires
Numéro d'édition: 400

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.