A la UneSociété-Culture

«Sowok»: le long chemin d’Alif Naaba

« Sowok », 5e album de l’artiste-musicien burkinabè,
Alif Naaba. (Ph: Yvan SAMA)

« Sowok » qui traduit littéralement en mooré  « long parcours » est le titre du 5e album de l’artiste aux pieds nus, le prince Alif Naaba. La présentation officielle de l’album aux mélomanes burkinabè a été faite le vendredi 11 juin 2021 à l’hôtel Ramada de Ouagadougou. Pour les amoureux de la bonne musique, celui qui manie avec dextérité la guitare acoustique a mis à profit les 7 ans d’absence de production musicale pour offrir 17 «pépites d’or », musicalement parlant. Entre « M’Tenga », « Ta rinda », « M’Dawa », « Guess », « Poko » et bien d’autres titres, Alif Naaba parle de spiritualité, d’actualité, de la migration, en passant par les valeurs humaines qui se perdent et l’espoir d’un grand amour. Dans cette œuvre discographique, les textes de l’artiste sont plutôt des hymnes et des exhortations d’ordre général qui s’adressent à tout le monde. Il transmet des valeurs morales dans le sens de la tradition africaine. Dans cet album, Alif Naaba expose ses thèmes et les enveloppe dans un Afro-groov bien ouvert…, avec des titres très rythmés, dansants comme POKO mais aussi intimistes qui conservent son caractère particulièrement profond dont lui seul a le secret. Tel est le résumé livré par le press-book de l’artiste. Dans cet album, Alif Naaba a partagé ses émotions avec des artistes-chanteurs émérites avec lesquels il partage des affinités solides. Avec cet album « Sowok », il chante avec Smarty du Burkina Faso, Djam de l’Algérie et retrouve l’une des sommités de la musique africaine, le Sénégalais Ismaël Lo. Une collaboration aussi avec le jeune réalisateur togolais, Pissi, dans ce parcours ouvert au monde ! Cet album « Sowok » est un long parcours, certes, mais musicalement, Alif Naaba n’a pas eu à se réinventer pour y parvenir. L’album a été enregistré entre l’Afrique et l’Europe. Il porte la griffe d’ingénieurs de renom tels qu’Eliezer Oubda, David Felgeiroles et Jean Larnoot. L’artiste  chante en mooré, français et fait une lucarne en anglais. Pour sa dédicace, plusieurs artistes, amis et fans ont massivement fait le déplacement. Album à déguster sans modération. Chapeau l’artiste !

RD

Encadré

La discographie de l’artiste

-Regard métis (2004)

-Foo (2005)

-Wakat (2009)

-Yiki (2013)

-Et maintenant (single 2015)

-Gomdé (single 2020

-Sowok (2021)o

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page