La ministre de l’Economie numérique, des Postes et de la Transformation digitale, Hadja Fatimata Ouattara/ Sanon, saluant l’initiative de Orange Burkina. (Ph. Yvan Sama)

Fibre d’Orange Burkina Faso: du très haut débit pour sa clientèle

• 500 clients déjà connectés

• Connexion illimitée

• A partir de 24.900 FCFA

La ministre de l’Economie numérique, des Postes et de la Transformation digitale, Hadja Fatimata Ouattara/ Sanon, saluant l’initiative de Orange Burkina. (Ph. Yvan Sama)

Le Directeur général de Orange Burkina, Mamadou Coulibaly, parlant de révolution d’Internet au pays des Hommes intègres. (Ph. Yvan Sama)

Orange Burkina est une entreprise qui innove sans cesse pour satisfaire sa clientèle en termes de stabilité, de fiabilité et de rapidité de la connectivité. Depuis le jeudi 22 décembre 2020, Orange Burkina est passée à une étape supérieure en mettant à la disposition de sa clientèle, sa fibre à haut débit de connectivité. La salle des banquets de Ouaga 2000 a accueilli le jeudi  10 juin 2021, la cérémonie de présentation de la fibre d’Orange. D’entrée, le Directeur général de Orange Burkina Faso S.A.,  Mamadou Coulibaly, a parlé de révolution de l’Internet au pays des Hommes intègres. Pour lui, cette révolution a pour but de soutenir le gouvernement burkinabè  dans son processus de  digitalisation et de numérisation du pays. Pour atteindre cet objectif, Orange Burkina, première société de téléphonie à se lancer sur cette voie, a actionné deux leviers : le financement, car, dit-il, on ne peut pas parler de révolution numérique sans investissement dans le réseau, sans qualité de service. Sur ce, Mamadou Coulibaly révèle que Orange Burkina a massivement investi dans la qualité du réseau, soit près de 183 milliards FCFA durant les 4 dernières années. Un investissement qui a permis de rapprocher le haut débit de sa cible.

200 mégabits/second, une vraie révolution

Les autorités gouvernementales et institutionnelles. (Ph. Yvan Sama)

Expérience pratique des usages de la fibre optique de Orange Burkina : vidéoconférence à distance, surveillance de domicile, téléchargement de films et documents, télétravail, etc. (Ph. Yvan Sama)

Avec la fibre d’Orange Burkina, le Directeur général laisse entendre qu’il offre à la clientèle des multiservices pour répondre aux besoins de connectivité. La fibre d’Orange Burkina, c’est une connectivité rapide, fiable, sécurisée et surtout du haut débit illimité. Pour l’acquérir, le client de Orange Burkina débourse la somme de 24.900 FCFA pour 40 mégabits/seconde ; 49.000 FCFA et 99.000 FCFA pour 200 mégabits/seconde. Selon Mamadou Coulibaly, avec 200 mégabits/seconde, le client peut télécharger des films sur « netflix » ou un document et ce, en moins d’une minute. La fibre permet également de faciliter les interactions telles que la visioconférence ou la vidéosurveillance. Le haut débit est utile aux entreprises, administrations publiques/privées, aux universités, aux centres de santé, aux journalistes, etc. Les zones couvertes sont celles du Projet ZACA, de Koulouba, du Camp fonctionnaire, de Ouaga 2000 (zone A, zone B et la cité Azimmo), de la Zone du Bois (y compris la cité SOCOGIB), de Zogona, de la Trame d’accueil et une partie de Dassasgho. De l’avis du Directeur général, progressivement, les autres villes du Burkina Faso seront aussi couvertes en haut débit illimité. D’ores et déjà, 500 clients sont connectés à la fibre d’Orange Burkina. Selon le Manager Marketing et Business Solutions de Orange Burkina et chargé du projet fibre optique, Hubert D. Compaoré, La fibre optique est un fil de verre transparent et très fin qui conduit un signal lumineux codé. En d’autres termes, c’est une technologie qui permet de transporter une grande quantité d’informations à la vitesse de la lumière. La cérémonie de présentation de la fibre d’Orange a connu la présence de la ministre de l’Economie numérique, des Postes et de la Transformation digitale, du ministre en charge de la communication, Ousséni Tamboura, du représentant du ministre en charge de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, Augustin G. Bambara, du président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), Tontama Charles Millogo, et du président du Conseil d’administration de Orange Burkina, Alain Coeffe. A la date d’aujourd’hui, ce sont 242 localités couvertes par la 3G75 et 80 localités couvertes en 4G et environ 4 000 km de fibre optique.

Rachel DABIRE

 

Encadré

Appréciation de la ministre de l’Economie numérique, des Postes et de la Transformation digitale, Hadja Fatimata Ouattara/ Sanon

«Le gouvernement est très ravi d’être associé à la commercialisation de la fibre optique d’Orange Burkina. Chantier après chantier, notre économie numérique se met en place. Cela est important, parce que les hautes autorités accordent une grande place à la transformation digitale et cela repose sur une infrastructure de qualité. Aujourd’hui, la fibre optique, c’est l’infrastructure de qualité qui facilite l’accès à l’Internet haut débit, l’Internet fixe et l’Internet star. Comme nous devons travailler à faire en sorte que tous les Burkinabè aient accès à des services électroniques de qualité, l’initiative de Orange Burkina est à saluer ». o

Commentaires
Numéro d'édition: 397

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.