SIPHARM: un Salon pour discuter de la qualité des soins

• Et faire la promotion des médicaments et matériels médico-techniques

• Du 7 au 9 octobre 2021 à Ouagadougou

• 3.000 visiteurs attendus, dont la Tunisie, pays invité

Selon les membres du comité d’organisation de la 1re édition du SIPHARM, les gouvernants doivent doter les centres de santé de l’espace UEMOA de produits sanitaires de qualité. (Ph. DR)

La 1re édition du Salon international des produits pharmaceutiques et du matériel médico-technique (SIPHARM) aura lieu du 7 au 9 octobre 2021 à Ouagadougou (Burkina Faso). Elle va se tenir autour du thème : « Médicaments et matériels médico-techniques face aux défis des soins de qualité dans l’espace UEMOA ».

Pour donner les objectifs dudit Salon, le comité d’organisation a rencontré les hommes de médias le jeudi 20 mai 2021 à Ouagadougou. D’entrée, Docteur Alimata Ouédraogo/Bagagnan, responsable exposition, a souligné que le SIPHARM venait en appui aux efforts déjà consentis par le gouvernement et les partenaires techniques et financiers pour la promotion du secteur de la santé. Elle mentionne que le SIPHARM sera une tribune offerte aux décideurs, praticiens et PTF de faire un diagnostic sans complaisance du thème au Burkina Faso et dans l’espace UEMOA. Pour faciliter ce diagnostic, d’éminents experts et de personnes ressources vont animer des panels et des communications scientifiques sur plusieurs thématiques devant aboutir à la formulation de recommandations concrètes à l’endroit des décideurs politiques. La finalité, dit-elle, est qu’après le Salon, ceux-ci puissent améliorer la qualité des soins des 8 pays membres de l’UEMOA. Le public invité au Centre de conférences de Ouaga 2000 pourra se faire consulter gratuitement.

Le directeur du SIPHARM, Mathieu Coulibaly, a insisté sur le fait que le Burkina Faso a besoin d’innovation sur le plan technologique pour équiper les centres de santé de matériel de pointe. (Ph. DR)

Docteur Alimata Ouédraogo/Bagagnan, responsable exposition. (Ph. DR)

Une centaine d’exposants présenteront au public les produits et services de santé. Plus de 3.000 visiteurs sont attendus au SIPHARM 2021. Des rencontres B to B auront également lieu. La Tunisie a été choisie comme pays invité. Selon le directeur du SIPHARM, Mathieu Coulibaly, c’est un choix justifié, car, dit-il, la Tunisie est à la pointe de la technologie dans le domaine des médicaments et matériels médico-techniques. Occasion de partager son expérience et son savoir-faire. Aussi, le pays a et continue de former de nombreux cadres burkinabè dans la médecine et la pharmacie. Enfin, c’est pour magnifier les relations Sud-Sud.

Mathieu Coulibaly a insisté sur le fait que le Burkina Faso a besoin d’innovation sur le plan technologique pour équiper les centres de santé de matériel de pointe. Il révèle que c’est ce défi qui est à l’origine de la mise en place du SIPHARM, initié par l’agence Ariane Business Services (ABS). Des personnalités seront distinguées au cours d’une soirée gala.

RD

 

Encadré

Quelques objectifs poursuivis par le SIPHARM

-Être une vitrine sous-régionale de référence de rencontres entre équipementiers, industriels pharmaceutiques et les professionnels exerçant dans la distribution de matériel médico-technique et de produits pharmaceutiques, afin de contribuer à améliorer les capacités opérationnelles des formations sanitaires ;

-Être le lieu idéal d’intégration et de promotion de nouvelles technologies telles que la E-santé dans les offres et stratégies d’intervention en matière de santé pour une amélioration du plateau technique ;

-Être la plateforme fédératrice pour trouver des réponses à certains problèmes qui minent le secteur de la santé, en général, et plus spécifiquement le domaine de la distribution de matériel médico-technique et de produits pharmaceutiques. o

Source : Dossier de presse

Commentaires
Numéro d'édition: 393

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.