Programme présidentiel 2021-2025: cap sur les centrales thermiques à gaz

 Augmenter l’offre d’énergie de 800 MW à 1500 MW en 2025

 15 centrales solaires de 315 MWc en 2021

 Le mix énergétique pour la baisse des coûts de l’électricité

Dans son programme de campagne 2021-2025, Roch Marc Christian Kaboré a pris l’engagement d’augmenter le nombre de ménages abonnés au réseau électrique de 1,038 million en 2020 à 2 millions en 2025, d’accroître le taux d’accès national à l’électricité de 40% en fin 2020 à 70% en 2025. (DR)

Dans son programme de campagne 2021-2025 intitulé « Ensemble et en mouvement avec le peuple, réformer l’Etat, l’administration publique pour garantir la sécurité, la stabilité et renforcer la résilience économique du Burkina Faso », Roch Marc Christian Kaboré a pris des engagements concernant l’énergie.

En vue d’améliorer la disponibilité et l’accessibilité à de l’énergie de qualité, il a promis de renforcer les systèmes de production afin d’assurer sa disponibilité permanente et son accessibilité à la fois pour les ménages, les services publics et les entreprises. Conscient que l’accès universel des Burkinabè à l’énergie à moyen terme est ambitieux, il précise que c’est un pari réalisable. Dans ce sens, il s’est fixé des objectifs, dont l’augmentation de la capacité disponible de 800 MW en fin 2020 à 1.500 MW en 2025, l’augmentation du nombre de ménages abonnés au réseau électrique de 1.038.000 en 2020 à 2 millions en 2025, l’accroissement du taux d’accès national à l’électricité de 40% en fin 2020 à 70% en 2025, l’accroissement du taux d’électrification rurale de 29% en fin 2020 à 50% en 2025 et la disponibilité des hydrocarbures en quantité et en qualité, en augmentant les capacités de stockage et en diversifiant les circuits d’approvisionnement.

Pour l’atteinte de ces objectifs, les actions seront orientées vers la construction de 08 centrales solaires de 113 MWc cumulés et de 07 centrales solaires de 202 MWc par des producteurs indépendants d’électricité (IPPs). Au total, ce sont 315 MWc de puissance supplémentaire qui seront injectés dans le réseau dès 2021. Il envisage la construction de centrales solaires de 100 MWc cumulés, incluant des solutions nouvelles de stockage d’énergie, la construction de nouvelles centrales solaires dans le cadre du marché régional de 300 MWc, pour permettre au Burkina Faso d’être aussi exportateur d’énergie solaire. Le candidat Roch Marc Christian Kaboré a promis la mise en œuvre de projets de 250 MW cumulés avec des solutions hybrides, des solutions de mini-centrales solaires décentralisées, des Solar Home System, avec pour objectif de développer l’électrification rurale, l’électrification des zones périurbaines et également l’électrification du secteur minier qui est encore massivement dans l’autoproduction.

Il prévoit la construction de centrales thermiques fonctionnant au gaz de 250 MW cumulés, l’augmentation de l’importation dans le cadre du marché régional avec l’arrivée de la Dorsale Nord de 330 Kv, la migration et le renouvellement de la production thermique vers des centrales de production utilisant des solutions gaz, la poursuite des projets en cours dans l’hydroélectricité et la biomasse énergie et la poursuite de la promotion de l’efficacité énergétique.

Pour lui, l’accès à l’électricité à un coût soutenable sera favorisé par une meilleure intégration du solaire qui a l’avantage de baisser le coût du mix énergétique, grâce aux coûts de production moins élevés que la production thermique, la baisse de l’investissement initial des coûts de branchements électriques et la sensibilisation aux économies d’énergie.

Afin de renforcer, densifier et moderniser le réseau de transport et de distribution de l’énergie électrique en interne pour minimiser les pertes, l’énergie hydroélectrique connaîtra également un essor avec la mise en valeur de l’aval du barrage de Bagré, l’opérationnalisation du barrage de Samendéni, la finalisation des études de faisabilité et la recherche des financements pour réaliser les barrages de Ouessa, de la Bougouriba, de Folonzo, de Banwali et de Bassiéri.

Elie KABORE

 

Encadré

Cap sur les centrales thermiques fonctionnant au gaz

Une des innovations majeures du programme du candidat Roch Marc Christian Kaboré pour ce qui concerne l’énergie est la construction de centrales thermiques fonctionnant au gaz de 250 MW cumulés. Un volet du programme qui est à sa phase d’opérationnalisation, puisqu’au cours du Conseil des ministres du 28 avril 2021, il a été adopté un rapport relatif à la sécurité énergétique au Burkina Faso : diagnostic et solutions préconisées pour le renforcement de notre parc de production électrique en interne.

Ce rapport donne l’alerte sur notre sécurité énergétique et un besoin urgent de renforcement du parc de production électrique en interne, notamment, par des centrales thermiques fonctionnant au gaz (LNG) 1 au Burkina Faso.o

Commentaires
Numéro d'édition: 393

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.