Dialogue religieux

Les circonstances ont voulu que les fêtes de l’Ascension et du Ramadan soient célébrées le même jour : 13 mai 2021. Cette jonction de célébrations catholique et musulmane a donné lieu à un néologisme, RamAscension. C’est un fait historique à marquer d’une pierre blanche dans les mémoires.

Certains y voient un signe, en cette période où l’extrémisme religieux, les conflits communautaires fragilisent la cohésion sociale. Qu’importe, il n’y avait pas meilleur rapprochement communautaire que ces visites croisées dans les familles pour saluer les nouveaux baptisés ou partager le repas de la rupture de fin de jeûne. Il n’y a pas meilleur message de paix et de fraternité que celui délivré lors de la grande prière à la place de la Nation, par le Cheick Abdallah Ouédraogo, à l’endroit du Cardinal. Le dialogue au sommet est enclenché, il reste aux ouailles de le reprendre et de le pratiquer dans l’intérêt du Faso, notre Faso: «Nous saluons particulièrement nos frères des autres confessions religieuses, Mgr Philipe Ouédraogo, qui s’est rendu en France à plusieurs reprises pour s’enquérir de l’état de santé de notre grand Imam. Ces responsables souhaitent l’union, l’entente et la cohésion entre les filles et fils de ce pays. Et c’est ce que nous devons leur montrer ». Ainsi soit-il.o

Par Abdoulaye TAO

Commentaires
Numéro d'édition: 392

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.