Eau, électricité et téléphone: les ministères et institutions qui ont consommé le plus en 2020

• Une facture totale de 34,43 milliards FCFA

• Si la consommation d’eau baisse, celle de l’électricité et du téléphone augmente

• Fonction publique et Santé, les plus grandes hausses de consommation de téléphone

La consommation d’eau, d’électricité et de téléphone de l’administration publique a augmenté en 2020. De 32,12 milliards FCFA en 2018, la facture a un peu augmenté en 2019 pour atteindre 33,15 milliards FCFA. Elle est remontée en 2020 pour se situer à 34,43 milliards FCFA. Entre 2019 et 2020, la hausse constatée est de 1,18 milliards FCFA. Ces données ont été publiées dans le rapport sur la situation d’exécution du budget et de la trésorerie de l’Etat, exercice 2020 (février 2021). Une situation qui intervient au moment où le gouvernement prône la réduction du train de vie de l’Etat. A cet effet, des mesures ont été prises pour la maîtrise des dépenses d’eau, d’électricité et de téléphone. La hausse de la facture d’eau, d’électricité et de téléphone en 2020 est imputable à l’augmentation de la facture d’électricité de 0,82 milliard FCFA.

Celle du téléphone a progressé de 0,48 milliard FCFA, représentant une augmentation de 8,07% entre 2019 et 2020. Par contre, pour ce qui concerne l’eau, le montant de la consommation a baissé de 0,12 milliard FCFA (- 1,37%) sur la même période. Quels sont les ministères et les institutions qui ont consommé le plus l’eau, l’électricité et le téléphone ?

La hausse de la consommation d’électricité représente 4,33% entre 2019 et 2020.

Cette hausse est imputable principalement à la hausse des consommations d’électricité de certains ministères et institutions. Il s’agit, entre autres, du ministère des Mines et des Carrières (+61,67%), de la Présidence du Faso (+37,13%) et du ministère de l’Economie numérique et des Postes (+34,31%).

Par ailleurs, d’autres ministères ont enregistré des baisses relativement importantes. Il s’agit, notamment, du ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat (-53,82%), du Médiateur du Faso (-22,14 %), du ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale (-12 %). Le rapport sur la situation d’exécution du budget et de la trésorerie de l’Etat, exercice 2020, prévoit : « L’acquisition des batteries de condensateurs au profit des ministères et institutions s’avère très prometteur pour une réduction conséquente de leurs consommations d’électricité ».

Les dépenses de consommation de téléphone en fin 2020 sont en augmentation de 8,07% par rapport à 2019.

Cette augmentation s’explique principalement par la hausse des consommations de téléphone de certains ministères et institutions, dont le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale (+463,82%), du ministère de la Santé (+128,23%), du ministère de la Culture des Arts et du Tourisme (+77%).

Quant aux dépenses de consommation d’eau, elles ont baissé de 1,37% entre 2019 et 2020. La baisse des consommations d’eau de certains ministères et institutions s’est répercutée sur le montant global. La consommation de l’Institut national des statistiques a baissé de 63,03% par rapport à 2019. Boureima Ouédraogo, le premier responsable de l’Institut explique les raisons de cette baisse.

Depuis octobre 2019, ils ont installé un système de forage au sein de l’Institut. Seuls les démembrements de l’INSD fonctionnent encore avec l’ONEA. Celle de la Cour des comptes a baissé de 52,96 %, la consommation d’eau du ministère des Ressources animales et halieutiques a aussi connu une baisse de 45,83%.o

Elie KABORE

Commentaires
Numéro d'édition: 390

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.