Le Directeur des programmes de l’AAE, Dr Siméon Kenfack, a salué le partenariat entre l’AAE-CEMEAU au profit des sociétés d’eau bénéficiaires. (Ph. Yvan Sama)

Partenariat AAE-CEMEAU: Renforcement des capacités de 9 pays d’Afrique

• 9 sociétés d’eau d’Afrique concernées

• AAE fait de la formation sa priorité

• CEMEAU : Un centre de référence

Le Directeur des programmes de l’AAE, Dr Siméon Kenfack, a salué le partenariat entre l’AAE-CEMEAU au profit des sociétés d’eau bénéficiaires. (Ph. Yvan Sama)

Le Directeur du CEMEAU, Eric Zoma, a promis que le centre sera à la hauteur du défi. (Ph. Yvan Sama)

Le lancement des activités de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA), en tant que partenaire régional de mise en œuvre (PREMO) de  l’Association africaine de l’eau (AAE) en Afrique de l’Ouest, a eu lieu le 13 avril 2021 à Ouagadougou. Ce partenariat qui s’étale de 2021 à 2023 va consister à renforcer les capacités des acteurs du secteur de l’eau et de l’assainissement des 9 sociétés de 9 pays d’Afrique. Il s’agit de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Niger, du Nigeria, du Ghana, du Togo de la Guinée, de la Sierra Leone et du Djibouti. Les stagiaires de ces pays seront soumis à 4 programmes spécifiques avec des sorties de voyage d’étude au Ghana. Lesquels programmes vont porter sur des connaissances en matière d’eau, d’assainissement et d’environnement, notamment, sur les plans technique, juridique, administratif et économique. Selon tous les intervenants, le choix porté sur l’ONEA, à travers le Centre des métiers de l’eau (CEMEAU), n’est pas un fait du hasard. Le CEMEAU est reconnu par ses pairs comme un centre de référence dans le renforcement des capacités des acteurs de l’eau en Afrique. A ce titre, l’AAE n’a pas hésité un seul instant à valider le choix du CEMEAU.

Les travaux de lancement du nouveau siège du CEMEAU ont été faits par le ministre en charge de l’eau, Ousmane Nacro. (Ph. Yvan Sama)

Offrir des services de qualité aux populations

Selon le Directeur des programmes de l’AAE, Dr Siméon Kenfack, la mise en œuvre des projets et programmes de l’AAE dans les régions d’Afrique subsaharienne va permettre d’offrir des services de qualité aux consommateurs et surtout lutter contre la pauvreté en permettant l’accès à l’eau potable aux populations. Le Directeur du CEMEAU, Eric Zoma, a promis que le centre serait à la hauteur du défi. Il a aussi noté que ce partenariat avait été rendu possible grâce à des partenaires financiers tels que la Banque mondiale et la Fondation Bill et Mélinda Gates. Pour sa part, le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Ousmane Nacro, a laissé entendre que le CEMEAU n’est plus seulement un opérateur de service d’eau et d’assainissement pour le Burkina Faso, mais un centre de développement de l’expertise pour le Burkina Faso, la sous-région de l’Afrique de l’Ouest et pour l’Afrique. Dans le souci d’offrir un cadre d’apprentissage adapté aux stagiaires, le CEMEAU va se doter d’un nouveau siège (R+2).

AAE compte plus d’une centaine de sociétés d’eau

Le futur du CEMEAU va s’écrire à travers sa labellisation en un centre d’excellence de l’UEMOA ; la mise en œuvre d’une démarche qualité formation professionnelle(ISO 29993/2015) ; la formation de 125 agents techniques communaux au profit du ministère de l’Eau et de l’Assainissement sur financement de la Banque mondiale ; la formation de 93 agents techniques communaux au profit de certaines régions sur financement de l’Union européenne, l’équipement d’un local en système de formation virtuelle avec l’accompagnement de l’ONEE sur financement de l’USAID ; le partenariat entre l’OIEAU-CEMEAU pour l’accompagnement dans les activités de formation, d’ingénierie, pédagogique, d’expertise et d’information scientifique et technique dans le domaine de l’eau (avec l’appui du GIZ).

Le ministre en charge de l’eau pose ici avec quelques anciens Directeurs généraux de l’ONEA. (Ph. Yvan Sama)

En rappel, l’AAE a été créée en février 1980 avec comme siège à Abidjan en Côte d’Ivoire, et compte plus d’une centaine de sociétés d’eau en Afrique.  

RD

 

Encadré

Quelques chiffres du CEMEAU sur les trois dernières années :

2018 : 158 sessions de formation organisées au profit de 1. 884 stagiaires ;

2019 : 285 sessions de formation organisées au profit de 4. 851 stagiaires ;

2020 : 184 sessions de formation organisées au profit de 2 .617 stagiaires.o

Commentaires
Numéro d'édition: 388

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.