Douanes du Burkina : 5 tonnes de drogue saisies en 3 mois

• D’une valeur de 437,25 millions FCFA

• Le circuit du trafic se dessine

• Le BF serait un pays de transit

Entre janvier et mars 2021, les douanes du Burkina ont procédé à la saisie de 5,369 tonnes de drogue d’une valeur de 437,25 millions FCFA selon les recoupements d’informations fournies par la direction générale des Douanes du Burkina Faso.

Le Bureau des Douanes de Ouessa, à la frontière entre le Burkina et le Ghana, et relevant de la Direction régionale des Douanes du Sud-Ouest (DRSO), a réalisé une saisie de 2.846 kg de chanvre indien conditionné dans des sacs et sous forme de plaquettes. Des amphétamines composées de tramadol et de diazépam d’un poids estimé à 1kg ont également été saisies ; une saisie record depuis le 1er janvier 2021. En effet, suite au contrôle d’un véhicule d’immatriculation étrangère, les agents des Douanes ont constaté qu’il avait sur son plateau un container de quarante pieds apparemment vides mais suspect. Le conducteur interpellé feint de ne rien transporter et invite même les agents à poursuivre les recherches s’ils ne sont pas convaincus. Cette stratégie dont le but était de dissuader les agents de poursuivre le contrôle s’avère payante mais en sa défaveur, puisque les agents déterminés à aller jusqu’au bout découvrent un espace spécialement aménagé au fond du container dans lequel étaient logés du chanvre indien et des amphétamines. Cette cavité qui n’est accessible qu’à partir du toit était pratiquement difficile à déceler, n’eussent été le dévouement et la vigilance des agents. La valeur de toute la saisie est estimée à 284.615.000 francs CFA.

La Région des Douanes de l›Ouest, par l’entremise de la Brigade mobile de Bobo, a saisi 245 kg de cannabis le 18 mars 2021. Agissant sur renseignement, le dispositif mis en place a contraint les ravitailleurs à abandonner leurs moyens de locomotion (4 bicyclettes) et leurs chargements. Cette saisie dont la valeur est estimée à 24.560.000 francs CFA a été possible grâce à la collaboration de la population qui, au regard du bien-fondé de la lutte contre ce trafic illicite, l’a fait sienne.

Dans la nuit du mercredi 10 mars 2021, cette même brigade avait mis fin au trafic de stupéfiants de deux dealers. En effet, le chef de la Brigade mobile des Douanes de Bobo- Dioulasso, l’Inspecteur principal des Douanes Téghawendé Macaire Yaméogo, a, sur renseignement, déployé une équipe sur les lieux qui a procédé à la mise en œuvre d’une embuscade. A l’arrivée du présumé trafiquant, face au refus d’obtempérer, les agents ont mené efficacement une attaque qui a permis de saisir une motocyclette homme de marque HAOJUE et son chargement constitué de 210kg de chanvre indien. La saisie est évaluée à 21.500.000 francs CFA. Dans la même région, quelques jours après, le Bureau des Douanes de Koloko, sous la houlette de l’Inspecteur principal des Douanes, Mamadou Sanou, et son équipe, a, sur information, procédé à la mise en œuvre d’un plan d’attaque qui lui a permis de saisir 180 kg de chanvre indien. Cette saisie opérée le 15 mars 2021 à 21 heures est évaluée à 18.000.000 de francs CFA.

Dans la Région douanière du Sud-Ouest, le chef du Poste des Douanes de Nako et ses éléments ont réussi à traquer et à mettre en déroute des trafiquants de stupéfiants le jeudi 11 mars 2021 vers 01 heure 30 mn du matin, les obligeant à prendre la poudre d’escampette, abandonnant 4 motocyclettes homme d’une valeur de 2.000.000 de francs et leurs chargements constitués de 680 kilogrammes de chanvre indien d’une valeur de 68.000.000 de francs CFA.

La brigade mobile des Douanes de Manga vigilante

La Brigade mobile des Douanes de Manga (BM Manga) s’est illustrée de fort belle manière avec une nouvelle saisie opérée le 3 mars 2021 aux premières heures de la journée. Suite à une information, le chef de Brigade et ses hommes ont mis une stratégie en place qui s’est avérée payante, car ils ont réussi à saisir des mains de fraudeurs en provenance du Togo, des produits de contrebande composés de : 42 cartons d’amphétamines de marque « REALLY EXTRA » d’un poids de 840 kilogrammes et d’une valeur de 3.150.000 francs CFA ; 43 cartons contenant chacun 50 cartouches de cigarettes de marque « YNOT » d’une valeur de 5.805.000 francs CFA et 3 motos homme dont 2 de marque SANYA et 1 marque APSONIC d’une valeur de 1.500.000 francs CFA, soit une saisie d’une valeur totale de 10.455.000 francs CFA.

Le 17 février dernier, cette même brigade a mis en déroute 5 motocyclistes lourdement chargés, contraints d’abandonner les marchandises illégalement importées. La valeur de tous ces produits est estimée à 11.620.000 francs CFA.

A travers ses saisies, se dessine le circuit du trafic de drogue qui part des pays voisins comme le Togo et le Ghana. Le Burkina serait un pays de transit puisque des saisies ont eu lieu à la frontière du Mali.o

Martin SAMA

 

Encadré

Une délégation de l’ONUDC à Ouaga

Ces saisies interviennent dans un contexte où le Burkina Faso recevait une délégation de, l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC). Du 1er au 05 mars 2021, dans le cadre de la mise en œuvre du projet AIRCOP, l’ONUDC a organisé un tutorat sur un site au bénéfice des agents de la Cellule aéroportuaire anti-trafics (CAAT) de l’Aéroport international de Ouagadougou. En marge de cette activité, la mission, conduite par M. Jean Claude Hipolite, a été reçue en audience par le Directeur général des Douanes, le mercredi 03 mars 2021.  La rencontre a permis aux deux parties d’envisager la relecture des textes régissant la CAAT comme une nécessité, en vue de donner à la Cellule plus de force et d’efficacité. Le Directeur général des Douanes a renouvelé son soutien et son accompagnement à la CAAT dans ses missions et dans l’élaboration de nouveaux textes.o

Commentaires
Numéro d'édition: 385

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.