Selon le vice-président de la CCI-BF, chargé des services, Sékou Oumar D. Doumbia, c’est la somme de 50 millions FCFA qui est mise en jeu au profit de 10 projets (1er à partir de la gauche). (Ph. Yvan Sama)

2e édition du projet ECOMEDIA 50 millions FCFA en jeu pour 10 projets

• Lancée par la Chambre de commerce

• Pour des productions économiques…

• Les médias invités au respect des critères

La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) a lancé, le 25 mars 2021 à Ouagadougou, la deuxième édition du projet« EcoMédias ». Il est une initiative de soutien à la production de contenus médias dédiés à l’économie, aux finances et à la promotion du secteur privé. Le vice-président de la CCI-BF, chargé des services, représentant le président, Sékou Oumar D. Doumbia, a souligné que pour la compétition, c’est la somme de 50 millions FCFA qui avait été mise en jeu au profit de 10 projets. Soit 5 millions FCFA pour chaque média gagnant. Les médias sélectionnés devront réaliser des émissions de promotion des potentialités économiques des régions et des talents qui s’y trouvent ; des émissions d’échanges à des débats sur des thématiques en lien avec l’actualité économique, les finances, le développement du secteur privé, etc., des documentaires ou séries télévisuelles traitant de sujets économiques (explication ou décryptage des textes règlementaires et législatifs, des procédures ou instructions, etc.).

23 avril 2021 : Date de dépôt des dossiers

Mais dans un souci de récompenser les meilleurs projets, la CCI-BF a édicté plusieurs critères de sélection, dont certains sont des recommandations de la première édition. Le critère de 5 journalistes a été revu à la baisse de 3 journalistes à la Rédaction pour être retenu. Deux innovations introduites, la première consiste à une manifestation d’intérêt et permettra de présélectionner les candidats remplissant les critères minima en vue de leur participation à une session de formation sur les techniques de montage de projets.   La deuxième permettra au jury de se pencher sur les projets soumis en vue de la sélection finale. En plus, les entreprises de presse qui souhaitent soumissionner devront remplir toutes les conditions administratives, règlementaires et juridiques ayant trait au commerce, à la presse et aux différentes cotisations sociales. La date de dépôt des dossiers de manifestation d’intérêt est pour le 23 avril 2021. Les dossiers sont recevables au siège de la CCI-BF à Ouagadougou, à la Direction régionale de Bobo-Dioulasso et dans les autres délégations régionales. Les présélectionnés suivront en mai 2021, une session de formation sur les techniques de montage des projets (en partenariat avec la Maison de l’Entreprise). En juin 2021, c’est la soumission des projets et la délibération définitive est attendue pour juillet 2021 par le bureau consulaire.

Le ministre Tamboura souhaite une vulgarisation nationale des productions

Le parrain de la 2e édition qui n’est autre que le ministre de la Communication, qualifie le projet d’initiative salutaire pour les journalistes. Pour Ousséni Tamboura, les hommes de médias devraient saisir de telles opportunités pour offrir des productions diversifiées et surtout de qualité à leur public cible. Il a remercié les premiers responsables de la CCI-BF qui ont pensé à mettre dans le paysage médiatique un tel projet. Pour lui, les 50 millions FCFA est un vrai appui financier de la part de la Chambre de commerce aux côtés de ce que le gouvernement fait déjà. Au regard du faible engouement de la 1re édition de 2019, Ousséni Tamboura a invité la presse publique et celle privée à une participation massive. Même vœu exprimé par les premiers responsables de la CCI-BF. Pour éviter que les différentes productions ne passent inaperçu auprès de la majorité des Burkinabè, le ministre a souhaité leur vulgarisation à l’échelle nationale. Sur ce, il a exhorté un partenariat entre le ministère et la CCI-BF pour l’atteinte de cet objectif. o

RD

Selon le vice-président de la CCI-BF, chargé des services, Sékou Oumar D. Doumbia, c’est la somme de 50 millions FCFA qui est mise en jeu au profit de 10 projets (1er à partir de la gauche). (Ph. Yvan Sama)

Le ministre de la Communication, Ousséni Tamboura, parrain de la 2e édition du projet «EcoMédias». (Ph. Yvan Sama)

Commentaires
Numéro d'édition: 385

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.