Infrastructures routières: Le nouveau pont de franchissement du Nazinon inauguré

• Un projet qui date de 2012

• Et a coûté 1,8 milliard à l’Etat

Coupure de ruban par les officiels marquant l’inauguration du pont. (Ph. DR)

Les usagers de la route nationale Ouaga-Pô- frontière du Ghana vivaient un calvaire depuis des années dû à l’état défectueux du pont de franchissement du Nazinon. Tout cela relève désormais du passé. Le ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Eric Bougouma, a procédé à l’inauguration du nouveau pont traversant le Nazinon, sur la Route nationale 5  (RN5), le 16 mars 2021. 

Selon le ministre en charge des infrastructures, c’est un grand moment pour les usagers mais également un grand moment pour l’entreprise en charge des travaux. Il a annoncé que l’ouvrage était officiellement ouvert ce jour à la circulation.

Le joyau est un pont à poutres en béton armé de 60,7 m de long et de 10 m de large. Il a coûté 1,8 milliard F CFA à l’Etat burkinabè. Les travaux ont été exécutés par la société Fadoul Technibois, sous le contrôle du groupement AGIM/DECO. Ce projet date de 2012. Il a été retardé par plusieurs difficultés, d’où le calvaire des usagers de cette route. Selon le ministre Bougouma, le président du Faso avait instruit depuis 2016 de mettre tout en œuvre pour la réalisation du pont.

Son importance sur la RN5 n’est plus à démontrer. Cette route nationale est l’une des portes principales d’entrée au Burkina Faso à partir du Ghana. Le port de Téma est aussi l’un des plus dynamiques par lequel transitent les marchandises du pays. « Arrivées sur le Nazinon, c’était une épreuve difficile de faire traverser ces marchandises, car représentant des risques aussi bien en temps normal qu’en temps de pluie.

C’est un pont qui était régulièrement submergé », a indiqué le ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Eric Bougouma. Il ajoute qu’il pense qu’avec l’ouverture de ce pont à la circulation, les usagers peuvent désormais circuler, traverser, aller et venir en toute sécurité et aussi en tout confort. Les tests effectués sur l’ouvrage il y a deux semaines ont été concluants et montrent sa solidité et sa durabilité.

La réalisation des travaux de ce pont entre dans le cadre de la stratégie de développement du secteur des transports par l’Etat burkinabè. Cette stratégie a pour but d’assurer une bonne structuration du réseau routier national et lui permettre de jouer son rôle dans le développement des échanges économiques. Elle cherche également à désenclaver les zones qui ont des potentialités importantes en matière de production, à lutter contre la pauvreté, à rattraper le retard d’entretien périodique et à diminuer les coûts d’exploitation des véhicules.

Eric Bougouma salue la patience et la compréhension des usagers de la RN5, des organisations de transporteurs, des syndicats des transporteurs et des routiers du Burkina Faso. Aussi, a-t-il félicité la société Technibois qui, malgré les difficultés, a pu relever les défis.

Le ministre Eric Bougouma était accompagné par son collègue des Ressources animales et halieutiques, Modeste Yerbanga, du gouverneur du Centre-Sud, Josiane Kabré, et du député Daouda Azoupiou. Il avait également à ses côtés, ses collaborateurs et des autorités de la région.o

Issouf TAPSOBA (Stagiaire)

Commentaires
Numéro d'édition: 384

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.