Fonds minier de développement local: Les Communes du Sahel en introspection

• Mise en place d’un mécanisme de diagnostic périodique des projets ou programmes

• Fixation d’un calendrier de travail pour 2021

• Bâtir un plan commun de redevabilité avec les communautés bénéficiaires

Dissin, Ioba, Sud-Ouest, BFA

Le Haut-commissaire de la province du Séno, Vincent Traoré. (DR)

Le Haut-commissaire de la province de l’Oudalan, Hamidou Idrissa Massa. (DR)

Les différents acteurs du comité communal de suivi du Fonds minier de développement local du Séno et de l’Oudalan  se sont réunis le jeudi 11 et vendredi 12 mars 2021 à Ouagadougou, pour une session consacrée à la Commune de Falagountou. «Nous avons vu se renforcer les relations entre la mine Essakane et ses collectivités hôtes dans le but d’un partenariat mutuellement gagnant. Pour accroître l’efficacité de son intervention socioéconomique, IAMGOLD Essakane avait anticipé depuis 2013, sur le Fonds minier de développement local en signant des conventions de financement des plans communaux de développement des Communes riveraines ». C’est ainsi que le Surintendant des relations et développement communautaire, Souleymane Boly, prenant la parole au nom de la Mine, a planté le décor de la rencontre.

Pour maximiser l’impact socioéconomique des industries extractives au Burkina Faso, le législateur burkinabè, en révisant le Code minier en 2015, a consacré la création de quatre Fonds miniers, à savoir : le Fonds de financement de la recherche géologique, minière et de soutien à la formation sur les sciences de la terre, le Fonds minier de réhabilitation et de fermeture de la mine, le Fonds de réhabilitation, de sécurisation des sites miniers artisanaux et de lutte contre l’usage des produits chimiques prohibés, et le Fonds minier de développement local (FMDL). Avec l’opérationnalisation du dernier instrument (FMDL), le secteur minier est devenu hautement pourvoyeur de ressources aux collectivités locales. De 2017 à décembre 2020, un montant total de 74 milliards FCFA a été collecté et distribué entre toutes les Communes et toutes les régions du Burkina Faso. En particulier, les Communes de Falagountou et de Gorom Gorom ont bénéficié chacune de plus de 2 milliards FCFA pour le financement de leurs programmes et projets de développement. Les projets des deux Communes ont été validés à travers la tenue régulière des sessions des membres du comité communal de suivi de l’utilisation du Fonds minier de développement local (CCS/FMDL) sous l’égide des Hauts-commissaires des provinces du Séno et de l’Oudalan, conformément aux dispositions de l’Arrêté n°17 028 MMC/MINEFID/MATD portant création, composition, attribution et fonctionnement du Comité communal de suivi du Fonds minier de développement local. Toutefois, on peut relever quelques difficultés dans le fonctionnement des comités de suivi et dans la mise en œuvre des projets éligibles.

L’ensemble des participants à la session consacrée à la Commune de Falagountou. (Ph: Yvan SAMA)

IAMGOLD Essakane SA a suggéré aux présidents du comité la tenue d’une session de cadrage en ce début d’année afin de voir ensemble comment améliorer le fonctionnement du comité, préparer l’année de manière structurée et inscrire les projets financés par le Fonds minier de développement local au profit des communautés hôtes dans une perspective de durabilité et de préparation de l’après-mine. La rencontre de Ouagadougou a servi de cadre pour définir et analyser nos priorités à travers un diagnostic périodique des projets ou programmes au profit des communautés riveraines.

Le Haut-commissaire de la province du Séno et celui de l’Oudalan ont alors invité les membres de leur comité de suivi de l’utilisation du Fonds minier de développement local (CCS/FMDL) pour la circonstance. Les deux Commune ont présenté le bilan des projets déjà financés par le Fonds minier de développement local (FMDL) ainsi que les actions majeures futures et indiqué les référentiels de développement dans lesquels s’inscrivent les projets (NDLR : lire encadré). IAMGOLD Essakane SA a fait le bilan de sa contribution au FMDL et formulé des recommandations pour un meilleur ciblage des villages et communautés impactés et l’affection équitable des ressources et opportunités conformément à sa vision du développement durable.

« Cette rencontre nous a permis d’aboutir à un cadre pluriel qui sera, à n’en pas douter, un outil de référence et une passerelle qui pourraient aider à promouvoir le développement socioéconomique de la Commune de Falagountou », s’est réjoui le Haut-commissaire de la province du Séno, Vincent Traoré. Toutes les actions devront désormais porter sur des projets structurants pour les communautés, en mettant l’accent sur la préparation de l’avenir, en investissant à long terme dans le domaine des services de base et sur la promotion d’un environnement sain.o

Martin SAMA

 

Encadré

Résultats des concertations

Les travaux ont permis de:

-Fixer un calendrier de travail pour 2021 ;

-Etablir un mécanisme de diagnostic périodique des projets ou programmes au profit de nos communautés riveraines;

-Bâtir un plan commun de communication, de dialogue et de redevabilité avec les communautés bénéficiaires;

-Réaliser une synergie d’actions entre les plans de développement communaux et régionaux d’une part, et la vision stratégique de développement durable de la mine d’Essakane, d’autre part. Cette vision inclut, notamment, le développement des énergies et des infrastructures locales de base; la promotion des achats locaux, le développement des PMI/PME, le développement de l’économie locale; le renforcement de l’employabilité et de l’expertise nationale, et la protection de l’environnement ;

-Impliquer les organisations de la société civile pour une veille citoyenne et une bonne gouvernance du Fonds minier de développement local.o

Commentaires
Numéro d'édition: 383

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.