Chambre de commerce: Kadhafi fait son bilan

• A quelques mois des élections de novembre

• Un taux d’exécution physique de 81% (2017-2020)

• De nouvelles infrastructures pour les membres consulaires

Sous l’impulsion du Président Mahamadi Sawadogo dit Kadhafi, la CCI-BF a réalisé un taux d’exécution physique de 81% (2017-2020). (Ph. Yvan Sama)

C’est un président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’artisanat (CCI-BF) satisfait des résultats acquis au cours de sa mandature (2016-2021) qui s’est prêté aux questions-réponses de la presse. C’était le 2 mars 2021 au siège de l’institution à Ouagadougou. Satisfait, car ce n’était pas gagné d’avance avec le contexte sécuritaire et un climat d’affaires morose. Après 4 ans à tenir la baraque, les chiffres obtenus parlent en faveur du président Mahamadi Sawadogo dit Kadhafi.

Il a été construit au profit des commerçants burkinabè un parking pour véhicules poids lourd à Akassato au Bénin à 2,5 milliards FCFA. (Ph. Yvan Sama)

Un succès qu’il attribue aux 151 membres consulaires et au personnel de la Chambre de commerce. Pour la période (2017-2020), le taux d’exécution physique est de 81% (voir tableau 1). C’est ainsi que sur une prévision de 53 700 entreprises pour la mandature 2016-2021, la CCI-BF a permis la création de 53 595 entreprises. Plus de 7.355.097 tonnes de marchandises ont été traitées sur les plateformes de la CCI-BF, dont 1.832.431 tonnes d’acheminement direct sur les différentes plateformes de l’institution réparties comme suit: sites administrés par la DPEF: 4.852.178 tonnes de marchandises ; Boborinter: 1.454.246 tonnes de marchandises. Au niveau des représentations extérieures, la CCI-BF dit enregistrer 3.521.829 tonnes de marchandises. Pour faciliter leur dépôt, l’équipe actuelle a mis un point d’honneur sur la 2e phase du port sec de Bobo-Dioulasso pour un coût d’environ 10 milliards FCFA. Celui du port sec de Ouaga est toujours dans sa phase d’étude de faisabilité évaluée à 280.000.000 FCFA. La Chambre a réalisé au profit des commerçants burkinabè, un parking pour véhicules poids lourd à Akassato au Bénin à 2,5 milliards FCFA. 

Remise d’attestations par le président à des collaborateurs admis à la retraite. (Ph. Yvan Sama)

9 Délégations consulaires construites

L’inauguration de cette infrastructure est annoncée pour le premier semestre 2021. Sous l’impulsion du Président Mahamadi Sawaodo, 9 nouvelles Délégations consulaires régionales (DCR) ont été érigées ou en cours d’achèvement. (Dédougou, Manga, Banfora, Ziniaré, Gaoua, Kaya, Fada, Dori et la Maison des commerçants de Tenkodogo) pour 1,2 milliard à ce jour.

Le principal conférencier souligne la mise en place de 4 CEFORES/CEFAC. Les ambitions de la CCI-BF très bientôt, est la dotation d’un siège national à hauteur de 15 milliards FCFA. Un des projets phares a été l’opérationnalisation, le 5 mars 2021, de l’institution de microfinance SAFINE SA dont le capital social est de 2 milliards FCFA.

Toujours à l’actif du bureau consulaire, le renforcement de l’offre de formation professionnelle à travers la construction d’un campus consulaire à 4,8 milliards FCFA, l’ouverture de l’Ecole burkinabè des affaires (EBA) et le lancement de masters spécialisés en santé, transports et logistique ; le lancement des activités du projet « Archipelago mangue Burkina Faso » et du Programme d’appui à la compétitivité en Afrique de l’Ouest-volet Burkina Faso (PACAO) ; la relance de l’exportation de la mangue par fret aérien à partir de Bobo-Dioulasso ; la gestion des effets de la Covid-19 à travers une contribution financière de plus de 500 millions FCFA, etc.

Mobilisation fiscale : Près de 1.500 milliards FCFA en 2020

Le Président Mahamadi Sawadogo a jugé l’année 2020 très éprouvante pour l’économie à cause surtout de la pandémie de Covid-19. Conséquence, dit-il, le taux de croissance qui était initialement attendu à 6,3% a été drastiquement réduit à seulement 2%. Nonobstant cette réalité et grâce à la résilience des acteurs, la contribution du secteur privé à la mobilisation des recettes fiscales et douanières a atteint le seuil de 1 439,6 milliards FCFA, contre 1 424,9 milliards FCFA en 2019. Quant aux investissements directs étrangers nets, ils se sont situés à 172,8 milliards FCFA, contre 113,7 milliards FCFA en 2019. Ce dynamisme a suscité la création de 15 643 nouvelles entreprises, contre 13 137 nouvelles entreprises en 2019.o

RD

 

Encadré

Le Président Mahamadi Sawadogo va-t-il rebeloter ?

A cette question, comme un attaquant des Etalons, il a fait la passe de balle à son vice-président, Oumar Yugo. Pour lui, la question n’est pas encore à l’ordre du jour. Et pour cause, il faut que le président soit d’abord réélu au sein de sa corporation, appartenir à une région consulaire, faire partie de l’assemblée consulaire avant de prétendre une nouvelle fois au perchoir de la CCI-BF. Ensuite, le bureau consulaire va statuer sur le mandat actuel du président sortant sur la base des résultats obtenus. Après toutes ces étapes, le président le mieux placé sera élu. Quant au concerné lui-même, il a juste souhaité des élections démocratiques et apaisées. Le mandat sera remis en jeu en novembre 2021. o

Commentaires
Numéro d'édition: 382

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.