Sociétés d’assurances: près de 95 milliards F CFA de chiffre d’affaires

• Réalisé en 2019, soit une hausse de 16%

• Le marché dominé par les sociétés Non-Vie

• L’assurance automobile en tête

En 2019, le chiffre d’affaires des sociétés d’assurances burkinabè s’élevait à 94,84 milliards F CFA, contre 81,72 milliards F CFA en 2018, soit une augmentation de 16,05%. Le marché est resté dominé par les sociétés Non-Vie. Leur chiffre d’affaires s’élève à 54,66 milliards FCFA en 2019, contre 49,07 milliards FCFA en 2018, soit une progression de 11,29%.

Ces statistiques sont issues du rapport 2019 de l’Association professionnelle des sociétés d’assurances du Burkina (APSAB). Rendu public en mi-février 2021, ce document a pour objet d’éclairer les acteurs, les consommateurs et les décideurs sur les réalités de l’assurance au Burkina. Au 31 décembre 2019, l’association était constituée de 17 sociétés, dont 7 sociétés d’assurances-Vie, 8 sociétés d’assurances Dommages, une Captive de réassurances et une société de micro-assurances.

« En 2019, les enjeux ont été nombreux et de natures différentes. Nous les avons abordés avec professionnalisme et détermination. Ils ont été, comme pour bien d’autres secteurs, d’ordre sécuritaire et sanitaire et, plus spécifiquement, pour notre profession, d’ordre technologique, règlementaire, le tout dans un contexte de taux de pénétration très faible de l’ordre de 1,17%. À cela il faut ajouter l’apparition de nouveaux risques : changements climatiques et cybercriminalité. En dépit de tous ces enjeux {…}, l’évolution, depuis quelques années, a été positive, avec de manière générale une bonne dynamique », a expliqué Denis Ouédraogo, Directeur général de Sonar et président des Assureurs du Burkina.

Dans le monde des assurances au Burkina, ce sont les sociétés Non-Vie qui réalisent le gros chiffre d’affaires. En 2019, elles affichaient une progression de 11,29% par rapport à l’année précédente, soit 54,66 milliards FCFA. Contrairement aux dernières années où la dynamique de croissance était descendante, la tendance a changé en 2019. En effet, la croissance est passée de 13,28% en 2016 pour baisser jusqu’à 4,93% en 2018.

Dans cette catégorie, c’est l’assurance automobile qui s’en tire avec un peu plus de 46% du chiffre d’affaires des sociétés Non-Vie. En effet, la production IARD reste dominée par l’Automobile, 46,12%, suivie des « Accidents corporels et Maladie », 23,59%. La branche « Incendie et Autres Dommages aux Biens » vient en troisième position avec 13,99%, suivie de la branche Transport 7,95%.

En termes de croissance du chiffre d’affaires, l’Automobile progresse de 7,6% (25,205 milliards FCFA en 2019), les « Accidents corporels et Maladie » de 8,49%, la branche « Incendie et Autres Dommages aux Biens » de 22,65% (7,64 milliards  FCFA en 2019) et la branche Transport de 11,78% (4,34 milliards FCFA en 2019). En termes de prestations, la branche Automobile représente 39,14% (8,84 milliards  FCFA), celles de la branche « Accidents corporels et Maladie », 40,58% (9,16 milliards FCFA) et la branche « Incendies et Autres Dommages aux Biens », 12,05%.

+23,05% du CA des sociétés d’assurances-Vie

Pour 2019, le chiffres d’affaires des 7 sociétés d’assurances-Vie ont progressé de 23,05% pour se situer à 40,19 milliards F CFA. Une progression qui confirme que le marché des assurances-Vie maintient sa bonne dynamique amorcée depuis 2017 avec l’assainissement du marché. Dans les détails, la répartition du chiffre d’affaires par grande branche Vie montre que cette forte croissance provient des branches assurances-Vie collectives et acceptation Vie qui enregistrent respectivement 28,53 % et 132,05% de croissance en 2019. Dans le même temps, la branche assurances-Vie individuelles connait une croissance de 17,05%.

Une analyse plus approfondie permet de constater qu’en 2019, la branche Épargne représente 33,18% (13,33 milliards  FCFA) du chiffre d’affaires en Vie ; la branche « En Cas de Décès », 33,98% (13,65 milliards FCFA) et la branche Mixte représente 29,13% (11,7 milliards  FCFA) de part de marché. Les assurances collectives restent dominées par les « Contrats En Cas de Décès », 64,53% (13,09 milliards FCFA) et la branche Épargne  représente 28,33% (5,74 milliards  FCFA). Quant aux assurances-Vie individuelles, elles sont dominées par les contrats « Mixte », 58,12% (11,30 milliards FCFA) et les Épargnes, 39,01% (7,58 milliards FCFA).o

NK

 

Encadré

L’APSAB en bref

L’Association professionnelle des sociétés d’assurances du Burkina (APSAB) est une organisation à but non lucratif créée en 1992. Elle regroupe toutes les sociétés d’assurances opérant au Burkina Faso. L’APSAB œuvre à faire connaître la profession et à renforcer la présence de la profession, à valoriser son image et son poids économique et social, et à ce que le secteur des assurances soit un acteur incontournable de la vie économique et sociale du Burkina.

L’APSAB exerce 3 missions principales :

-un rôle politique : défendre les intérêts de la profession, favoriser la compétitivité des sociétés sur les marchés, intervenir auprès des autorités, conduire les négociations professionnelles collectives, mener des réflexions prospectives sur le métier et ses évolutions stratégiques ;

-un rôle de communication et de lobbying : faire connaître la profession et son rôle économique, valoriser le métier de l’assurance ;

-un rôle de conseil : conseiller ses structures membres et ses adhérents dans les domaines juridique, social et fiscal, proposer des offres de formation pour les collaborateurs des sociétés d’assurances, soutenir les formations dans le domaine de l’assurance et connexe.

Les principaux organes de l’APSAB sont : l’Assemblée générale ; le Comité exécutif ; le Secrétariat général permanent ; les Commissions techniques ; le Comité de l’éthique.

Composition du Comité exécutif

Président : Denis Ouédraogo (D.G. Sonar)

Vice-président : Abdoulaye Touré (D.G. Jackson Assurances)

Trésorier général : Patrick Ghilat Paré (D.G. G.A Vie)

Trésorier général adjoint : Hadaraï Rabo (D.G. Coris Assurances)

Membres du Bureau : David Sanon (D.G.A. Sunu Iard) ; Daouda Sawadogo (D.G. Cif Vie) ; Drissa Traoré (D.G.A Saham Assurance).

 

Encadré 2

Acteurs du marché des assurances

Sociétés Non-Vie :

Sonar-IARD

Saham Assurance Burkina Faso

Sunu Assurance IARD Burkina (Allianz Burkina Assurances IARD est devenue, en fin 2019, Sunu Assurances IARD suite à l’acquisition par SUNU des filiales de Allianz Burkina)

Raynal Assurances IARD (Sunu Assurances IARD a changé de dénomination pour devenir Raynal Assurances en 2019)

UAB-IARDT

Coris Assurances SA

GA IARD

Jackson Assurances Burkina

Société de micro-assurance

Yelen assurance

Sociétés Vie

Sonar-Vie

Sunu Assurances Vie (Sunu Assurances Vie Burkina a absorbé Allianz Burkina Assurance Vie en 2019)

UAB VIE

Coris Assurances Vie

GA VIE

CIF Vie Burkina

Saham Assurance Vie | Burkina Faso

Société de réassurances

Globus –RE o

Commentaires
Numéro d'édition: 381

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.