Négocier ?

Après un premier mandat, gâché par les attaques terroristes tous azimuts, le Président Kaboré aura-t-il un répit pour son second et dernier mandat ? Rien n’est moins sûr. Après une accalmie relative pendant les élections, les attaques semblent reprendre avec l’embuscade sur une ambulance sur l’axe Djibo-Koungoussi. Comme si les groupes armés avaient décidé de la fin de la trêve. Si vraiment c’en était une.  Tout ceci se passe dans un contexte où le débat sur l’opportunité de négocier avec les groupes terroristes a repris de plus belle et à un moment où on apprend que l’année dernière, nos autorités ont procédé à la libération de prisonniers contre l’arrêt des attaques. Est-ce ce deal qui a permis de passer la campagne électorale sans trop d’accrochages ? Si tel est le cas, c’est dire qu’il existe bel et bien des interlocuteurs en face de nos autorités et que désormais, si elles le souhaitent, la discussion est possible.  Et cette possibilité, il faut la maintenir pour l’utiliser en temps opportun. Officiellement,  le gouvernement ne négocie pas. Pas encore. Et le porte-parole du gouvernement  l’a confirmé. Inutile donc d’ouvrir précocement un front médiatique sur les négociations. Tôt ou tard, on y arrivera. Le terrain ne commande-t-il pas la manœuvre ?o

Par Abdoulaye TAO

Commentaires
Numéro d'édition: 382

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.