Non-respect du décret sur les salaires des ministres: Un trop perçu de plus de 2 milliards

• Sur la période  2016 à 2020

• Les gouvernements foulent aux pieds une loi

• Selon une enquête du CIFOEB

Le Directeur exécutif du CIFOEB, Youssouf Ouattara (en veste), accompagné du chargé de programme, Drissa Ouattara, recommande le respect du décret par l’Exécutif. (Ph. DR)

Selon une enquête du Centre d’information, de formation et d’études sur le budget (CIFOEB) sur le « Coût salarial estimatif des gouvernements de 2016 à 2020 », il ressort plusieurs irrégularités. Primo, le non-respect du décret 2008-891/PRES/PM/MEF du 31 décembre 2008 portant rémunération du Premier ministre, des présidents d’institutions et des membres du gouvernement. Secundo, les trop perçus des salaires par les ministres. Le CIFOEB, qui fait de la transparence budgétaire son dada, dit avoir constaté « …un surplus de salaire et donc un non-respect dudit décret ». Les chiffres sur ce surplus en 5 ans sous le mandat du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, sont « hallucinants ». Le Directeur exécutif du CIFOEB, Youssouf Ouattara, sur la base des données disponibles, révèle que le montant total des trop perçus de salaire est évalué à  2.090. 741.505 FCFA. Il mentionne que ces montants concernent la période de 2016 à 2020 et touchent  les Exécutifs de Thiéba I, II, III et Dabiré I. Le trop perçu de salaire du gouvernement Thiéba I est estimé à 397.625.685 FCFA. Pour Thiéba II et III, le CIFOEB dit constater un trop perçu identique de 423.278.955 FCFA, soit un total de 846.557.910 FCFA au titre des deux gouvernements. Pour ce qui concerne le gouvernement Dabiré I, le trop perçu par ses ministres est de 846.557.910 FCFA pour les deux ans de gestion (2019 et 2020).

4.354.811.505 FCFA servis en moyenne comme rémunération salariale aux ministres de 2016 à 2020

Selon Youssouf Ouattara, ces  informations ont été recueillies par voie de presse, l’exploitation des informations salariales de 20 ministres du gouvernement Thiéba III a permis de déterminer le niveau de respect du décret et d’en déduire le salaire moyen réellement perçu par les membres du gouvernement du régime actuel. Au constat, le résultat est sans appel, seulement 6 ministres ont une rémunération salariale mensuelle conforme au décret sur 20 ministres du gouvernement Thieba III. Globalement, fait savoir le Directeur exécutif, un total de 4.354.811.505 FCFA a été servi en moyenne comme rémunération salariale à l’ensemble des ministres de tous les gouvernements de 2016 à 2020. Pour le CIFOEB, le cumul des trop perçus évalué à 2.090. 741.505 FCFA aurait permis de construire 69 blocs de 3 salles de classes ou 38 CEG ou 67 maternités ou encore 272 dépôts MEG de 2016 à 2020. Pour Youssouf Ouattara, ces chiffres montrent l’ampleur du manque à gagner pour le citoyen en termes d’accès aux services sociaux de base. Il ajoute qu’en termes nominal, le non-respect du décret a entrainé une majoration de la masse salariale de 418.148.301 FCFA en moyenne par an, au cours du premier mandat du président réélu. Il faut rappeler que cette enquête a été rendue publique le  12 février 2021 à Ouagadougou. o

Ambèternifa Crépin SOMDA

Commentaires
Numéro d'édition: 379

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.