LONAB: Des risques de détournements des soutiens apportés

• Des financements pour le bien-être des populations 

• Mais une absence de lien entre certains financements et ses missions

• Faute d’un suivi des appuis accordés

La Loterie nationale burkinabè (LONAB) accompagne le gouvernement dans la mise en œuvre du programme de développement économique et social. Dans ce cadre, il est assez courant de rencontrer des infrastructures sociales réalisées par la société au profit des communautés. Quoi de plus normal. En 2014, la LONAB a réalisé un chiffre d’affaires de 83,168 milliards FCFA et un résultat net de 6,426 milliards FCFA. En 2015, elle a atteint 88,706 milliards FCFA de chiffre d’affaires et un résultat net de 9,09 milliards  FCFA pour atteindre 109,889 milliards FCFA de chiffre d’affaires en 2016 pour 10,385 milliards FCFA. Ces interventions qui entrent dans le cadre de la Responsabilité sociale de l’entreprise (RSE) sont en accord avec son slogan « les bénéfices à la nation ». La Cour des comptes a réalisé un contrôle qui a porté sur les exercices 2014 à 2016 de la LONAB. La Cour estime que ces interventions sont émaillées d’insuffisances.

La Cour des comptes a observé une absence de rigueur dans l’examen des demandes d’interventions de la LONAB.

En effet, « la LONAB reçoit diverses demandes d’interventions et accorde son appui à diverses associations sans critères d’éligibilité précis. De ce fait, certaines de ses interventions s’avèrent sans lien avec ses missions », peut-on lire dans le rapport 2019 de la Cour des comptes. Le Directeur général a été invité à prendre des mesures afin de respecter les critères d’éligibilité.

Une absence de suivi des financements accordés pour l’éxécution de certains investissements a été constatée par la Cour des comptes.

Si les bonnes pratiques de gestion des finances publiques commandent que les financements soient utilisés en conformité avec l’objet pour lequel ils sont octroyés, la Cour a décélé le contraire. Deux cas ont été présentés.

Dans un premier temps, suivant un protocole d’accord en date du 26 octobre 2015, la LONAB a octroyé 25 millions FCFA à la radio Sireimbai pour l’installation des plaques solaires afin d’alimenter la radio. En contrepartie, la radio s’engage à diffuser des communiqués de la LONAB dans sa zone de diffusion. Lors des investigations sur le site, la Cour a constaté que la radio, installlée dans la ferme du promoteur, n’émettait plus. Les plaques solaires acquises sur le financement de la LONAB sont utilisées pour l’alimentation de la ferme, donc à des fins personnelles.

Dans un second temps, la Cour a aussi noté qu’à travers un protocole en date du 13 août 2014, la Lonab avait octroyé à l’Union Connanet la somme de 110,859 millions FCFA pour l’acquisition d’une décortiqueuse moderne de riz et la construction d’un local pour son installation au profit des étuveuses de riz de Bagré sur demande de ladite Union. La somme a été virée sur un compte bancaire appartenant à Bagrépole.

Lors des investigations de la Cour sur le site en février 2018, elle a constaté qu’aucune activité n’avait été effectuée sur le terrain. Suite aux échanges avec les bénéficiaires du financement, « il ressort qu’il ont poursuivi en vain Bagrépole depuis 2014 pour le financement de leur activité », selon le rapport de la Cour des comptes. Approchée par la Cour des comptes, la Direction générale de Bagrépole a confirmé la non-exécution du protocole en indiquant les difficultés qui ont retardé le projet et rassuré que les fonds étaient toujours disponibles dans le compte ouvert à Coris Bank International. Le solde du compte au 1er juin 2018 est de 110,859 millions FCFA, une somme identique à celle virée en 2014. o

Elie KABORE

 

Encadré

Faute d’un suivi des financements accordés

La Cour déplore un manque de suivi de la LONAB de ses financements octroyés pour accompagner les actions de développement économique et social. La LONAB doit s’assurer de l’atteinte des objectifs poursuivis et éviter que ces sommes ne se retrouvent entre les mains de tiers comme dans les deux cas ci-dessus cités.o

Commentaires
Numéro d'édition: 378

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.