VDP

Nos confrères de BF1, pour ne pas les citer, nous ont offert un beau plateau d’échanges sur la situation des volontaires pour la défense de la patrie (VDP) suite à un reportage qui a mis à nu les insuffisances de leur prise en charge par les autorités. Beaucoup parmi nous ont eu du mal à comprendre que rien n’a été fait depuis leur mise en place pour régler les questions pécuniaires. Pourtant, côté formation et équipements, les choses semblent avoir été mieux gérées. Et la synergie d’action que l’on attendait entre ces volontaires et les Forces de défense et de sécurité  (FDS) produit déjà ses effets sur le terrain.

La confiance renait et l’on envisage même le retour de certains déplacés. Cette question pécuniaire, qui n’est pas un revenu, ni un salaire, rien qu’un simple appui, est un élément psychologique important pour la motivation des hommes sur le terrain. Ne brisons donc pas cette mécanique sécuritaire qui devrait ramener la quiétude au sein des populations sur l’autel de lourdes procédures administratives. Ne sommes-nous pas en guerre contre le terrorisme ? L’Administration devrait se mettre au pas de l’armée afin d’éviter ces couacs. La leçon apprise lors de ce débat, c’est que l’Administration reste l’Administration. Elle prend son temps. C’est elle qui détermine les priorités. Un monstre froid.o

Par Abdoulaye TAO

Commentaires
Numéro d'édition: 378

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.