Agence générale de recrutement de L’Etat: Vers une réforme en profondeur

• Pour une équité dans les concours de la Fonction publique

• Miser sur le digital

• Diminuer au maximum l’intervention humaine

Depuis quelques années, le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale (MFPTPS) a entamé des réformes sur l’organisation des concours. Lesquelles ont permis d’engranger des résultats tangibles. A titre d’exemple,  les réformes déjà engagées ont permis de réduire le budget d’organisation des concours. Selon le Secrétaire général du ministère, Souleymane Lengané, avec l’inscription physique, il fallait mobiliser plus de 500 personnes mais aujourd’hui, on peut faire cette opération avec une trentaine de personnes. Au niveau de la correction, il fallait plus de 1000 personnes, mais avec les réformes, la correction peut se faire avec seulement une cinquantaine de personnes. Dans le souci de renforcer ces réformes pour une meilleure équité des concours au Burkina Faso, un atelier de réflexion sur l’Agence générale de recrutement de l’Etat (AGRE) a eu lieu les 18 et 19 janvier 2021 à Ouagadougou.

De nombreux acquis

Sur l’objet de la rencontre, le Secrétaire général a expliqué qu’il « s’est agi de voir comment projeter les Directions régionales dans la nouvelle dynamique en ce qui concerne les réformes et quelles sont les nouvelles perspectives qui se posent à l’organisation des concours ». Pendant deux jours, les participants ont réfléchi sur les stratégies innovantes pour accroître l’efficacité dans la gestion des concours et le renforcement de façon durable le développement de l’Administration. La mise en place d’un dispositif organisationnel à même d’assurer toutes les diligences en matière de recrutement des agents publics de l’Etat était également à l’ordre du jour.

La rencontre a permis aux participants de réfléchir sur les actions à mettre en œuvre pour préserver les acquis des réformes déjà engagées mais également pour accélérer la mise en œuvre de celles en cours. Les participants ont, par la suite, proposé de nouvelles réformes pour améliorer l’efficacité dans la gestion des concours.  Lors de la clôture, le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, le Professeur Séni Mahamadou Ouédraogo, a rappelé que l’organisation de cet atelier national rentre dans le cadre de la poursuite du processus de modernisation de l’Administration.o

Issouf TAPSOBA (Collaborateur)

 

Encadré

Les acquis engrangés

Le diagnostic qui est établi sur l’organisation et le fonctionnement de l’administration publique a permis d’adopter un projet de réforme sur l’AGRE. Cette réforme se base sur la simplification, la dématérialisation et l’automatisation des procédures administratives mais aussi la création d’un guichet unique pour le traitement des actes de carrière.o

Commentaires
Numéro d'édition: 377

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.