C’est un président du comité de jumelage, bien heureux, qui a pris la parole pour marquer le début de la cérémonie de remise de dons. « Nous comptons sur vous pour que ce projet soit une réalité », a déclaré Salif Zongo dans son discours. (DR)

Journée des personnes âgées à Sabou: Près de 70 tonnes de vivres distribuées

• Une initiative du comité de jumelage entre Sabou et Salies-de-Béarn

• Près de 1.000 personnes bénéficiaires

• Le ministre de l’Economie pose la première pierre de la maison des personnes âgées

C’est un président du comité de jumelage, bien heureux, qui a pris la parole pour marquer le début de la cérémonie de remise de dons. « Nous comptons sur vous pour que ce projet soit une réalité », a déclaré Salif Zongo dans son discours. (DR)

Le jumelage a cela de précieux de rapprocher deux villes, deux populations et de les réunir vers un objectif commun. L’acte de lier une ville à une autre a cela de sacré qu’elles se partagent désormais le même futur, tout en améliorant leur quotidien. La ville de Sabou (87 km de Ouagadougou, sur la RN1) et celle de Salies-de-Béarn en Belgique l’ont bien assimilé. 

Pour marquer les deux ans de vie, le Comité communal de jumelage a mis du baume au cœur des personnes âgées. Cela s’est concrétisé par la remise de vivres, la consultation gratuite et la prise en charge des frais de médicaments de 1.000 bénéficiaires du 3e âge. C’était le 6 décembre 2020, lors de la journée des personnes âgées de la Commune de Sabou. Une cérémonie placée sous le patronage du ministre de l’Economie, des Finances et du développement, Lassané Kaboré.

La journée des personnes âgées, selon le comité d’organisation, vise à sensibiliser les populations et les partenaires au développement sur les problèmes liés à la vieillesse et à mobiliser les ressources nécessaires dans la mise en œuvre d’actions de soutien immédiat et durable au profit des personnes âgées autour des initiatives durables. Pour cette deuxième édition, 67 tonnes de vivres ont été distribuées, pour un montant de plus de 8 millions F CFA en 2020, contre 7 millions en 2019.

Les vivres ont été remis à plus de 1.000 bénéficiaires. Ces derniers ont choisi deux représentants pour traduire leur joie aux autorités. Leur mot ? « Merci ». (DR)

C’est un président du comité de jumelage, bien heureux, qui a pris la parole pour marquer le début de la cérémonie de remise de dons. Salif Zongo a tenu à lire la lettre des « Amis de Sabou », empêchés à cause de la seconde phase de confinement en Europe.  L’association les Amis de Sabou, 1999, deviendra comité de jumelage Salies/Sabou. « Nous participerons de vive voix à la construction de la maison des personnes âgées de Sabou », a promis Bernard Benneteau/ Kaboré,  président fondateur de l’association.

Et les bonnes nouvelles ne s’arrêtent pas là. « En plus du projet Maïs de case, qui va se poursuivre, j’annonce la mise en place de la banque de pensions céréalières pour les personnes âgées, avec pour objectif de réduire l’impact de la période de soudure sur les personnes âgées, en leur dotant, par trimestre, un sac de riz, de maïs ou de Sorgho. Nous comptons sur vous pour que ce projet soit une réalité », a déclaré Salif Zongo dans son discours. Et d’affirmer que « notre équipe  est en train d’établir en ce moment même, les conditions d’adhésion et les règles de fonctionnement de ces banques de céréales ». Le projet appelé « maïs de case » est destiné à développer la culture du maïs autour de groupements de cases avec la construction de bassins de rétention des eaux de pluie pour irriguer les parcelles. Ce projet, en cours d’aboutissement, est soutenu et financé par le Conseil départemental des Pyrénées atlantiques.

Lassané Kaboré, ministre de l’Economie, des Finances et du Développement (au milieu en Faso Danfani marron foncé), était le parrain de cette journée des personnes âgées à Sabou. Il a posé la première pierre de ce qui sera « la maison des personnes âgées à Sabou ».(DR)

Pour le ministre Lassané Kaboré, qui parraine pour la deuxième fois cette édition, « Je suis très heureux de l’intérêt et de l’appui qu’apportent les premières autorités du Burkina Faso au bien-être de la personne âgée. La preuve est que le Comité communal de jumelage, pour l’organisation de la présente activité, a bénéficié de l’accompagnement du ministère en charge de l’action sociale et de la solidarité nationale, du ministère de la Santé et de bien d’autres structures ». Le ministre Kaboré a aussi salué les activités de visite médicale et de don de vivres, ainsi que le projet de construction de la maison des personnes âgées de Sabou dont il a procédé à la pose de la première pierre.  L’infrastructure sera construite non loin du marché de Sabou, au cœur de la Commune. Elle comprendra un plateau sportif, des dortoirs et latrines, un dispensaire, une pharmacie, des logements pour les infirmiers, un bloc administration et des espaces de jeux de sociétés. o

MK

 

Encadré

D’association à comité de jumelage entre Sabou (Burkina Faso) et Salies-de-Béarn

L’association « les amis de Sabou » a tenu son Assemblée générale ordinaire le 8 septembre 2020. 

Pendant les vingt dernières années, l’association a connu une activité intense de développement de projets variés pour aider les populations de Sabou à mieux vivre au quotidien.

Le bureau a décidé de réorganiser son partenariat, essentiellement au profit de petites structures, notamment, avec un atelier de tissage en signant une convention de gestion directe permettant un soutien de l’association aux salaires des deux personnes employées et la prise en charge du loyer due à la municipalité. Plusieurs activités y ont été menées dont :

le financement d’un incinérateur pour tous les déchets hospitaliers du dispensaire de Bourou situé à 35 km de Sabou ;

la construction d’un local scolaire ;

le projet de la classe à l’école du centre de Sabou, commencé depuis plus de deux ans, a pu être terminé en 2020.

A partir du 31 décembre 2020, l’association, sous sa forme actuelle, sera dissoute et remplacée en comité de jumelage. L’objectif principal sera le développement du jumelage signé par les Maires des deux villes, Sabou et Salies-de-Béarn, en 1999.o

Commentaires
Numéro d'édition: 371

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.