Une industrie au coeur de l’axe 3 du référentiel de développement du Burkina Faso. (DR)

Société Nouvelle Huilerie et Savonnerie Citec (SN Citec): Modèle de partenariat entre l’Etat et le privé (groupe GeoCoton/Advens)

Une industrie au coeur de l’axe 3 du référentiel de développement du Burkina Faso. (DR)

Le Burkina Faso est un pays à forte potentialité de production cotonnière. La transformation de la graine de coton issue de la culture du coton par des millions de paysans constitue une valeur ajoutée pour l’économie nationale Burkinabè.

Notre savoir-faire

La Société Nouvelle Huilerie et Savonnerie Citec, en abrégé SN Citec, filiale du Groupe GeoCoton, opère dans le secteur des oléagineux à travers la production et la commercialisation d’huile alimentaire, de tourteaux de coton et des aliments de bétail à base de graine de coton.

La Sofitex est un actionnaire important  et un parténaire stratégique de la SN Citec.

La SN Citec figure parmi les premières entreprises industrielles à s’engager dans la protection de l’environnement.

Les systèmes de gestion relatifs à la sauvegarde de l’environnement, adaptés à chaque activité, sont évalués périodiquement, en mesurant les résultats obtenus, en définissant des objectifs de progrès et en mettant en œuvre des plans d’actions et un contrôle associé.

La SN Citec privilégie dans le choix de ses partenaires industriels et commerciaux leur aptitude à adhérer à sa politique santé, sécurité et environnement.

La contribution de la SN-Citec à l’économie nationale

A travers ses activités sociales, industrielles et commerciales, la SN Citec apporte une contribution inestimable à travers : 

Une contribution à la sécurité alimentaire avec l’huile comestible de plus de 16 millions de litres par an conditionnés en bidons de 20  litres et en bouteilles PET de 5 litres principalement destinée à la consommation humaine au Burkina-Faso et les coproduits pour l’alimentation animale; 

Une contribution au trésor public par le reversement d’impôts et taxes qui s’élèvent à des centaines de millions FCFA par an en rapport avec les activités industrielles et commerciales. Cela a une incidence sur la balance commerciale;

Une contribution à la filière coton par le financement de chaque campagne à hauteur  de neuf milliards de francs CFA en prépaiement de la graine de coton aux sociétés cotonnières que sont la SOFITEX et la SOCOMA;

La trituration de la graine de coton constitue la principale activité de la société.

La valorisation des graines de coton en huile alimentaire, en aliments de bétail et en tourteaux de coton participe fortement à la valeur ajoutée à l’économie locale et nationale à travers des partenariats avec les fournisseurs d’emballages, les transporteurs et avec des centaines de prestataires divers;

Sur le plan social, le maintien de milliers d’emplois directs et indirects est assuré pour le bonheur des milliers de ménages;

Une contribution à l’hygiène, à la santé publique et à la lutte contre la maladie à Coronavirus (COVID-19)  avec plus de 10.000 tonnes de savons de ménage par an disponibles en trois formats;

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus COVID-19 dans les établissements scolaires des treize (13) régions du Burkina-Faso, la SN Citec a assuré la fourniture de savon de ménage au profit du ministère de l’Éducation nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales (MENAPLN) du Burkina-Faso, lors de la réouverture des classes qui nécessitait la prise des mesures de lavage régulier des mains au savon;

Des affiches de sensibilisation sur les mesures barrières (lavage des mains, porter un masque, tousser ou éternuer dans le coude, etc) ont été mises à la disposition des écoles pour soutenir et accompagner cette opération de fourniture.

Une autre campagne de sensibilisation est en préparation pour l’année scolaire (2020/2021) dénommée «LAVAGE DES MAINS A L’ECOLE». Cette opération vise à sensibiliser et familiariser les élèves au lavage régulier des mains, gage d’une bonne hygiène de vie et de santé, d’une part, et d’autre part, à lutter contre plusieurs maladies telles que la COVID-19, le choléra et la fièvre typhoïde.

Des contributions diverses à la lutte contre la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) a porté sur des dons de savon de ménage et des kits de lavage des mains aux structures hospitalières, laboratoires médicaux, structures de l’Etat (ministère de la santé et autres ministères, etc.

Il convient de préciser que le savon produit par la SN Citec a des vertus hypoallergéniques et bactéricides.

Toutes ces contributions en nature ont fortement impacté la notoriété de la SN Citec avec des effets positifs sur les communautés bénéficiaires.

En dépit de la place importante que la SN Citec occupe dans l’économie nationale, cette dernière a été confrontée, en 2018 et les années antérieures, à une grave crise commerciale liée à la forte concurrence déloyale des huiles alimentaires et des savons de ménage importés de la sous-région et de l’Asie vendus sur les marchés à des prix qui ne payent pas les taxes fiscales à la commercialisation.

Les mesures fortes prises par le gouvernement du Burkina Faso pour l’assainissement du secteur de l’huilérie

Le gouvernement du Burkina Faso a adopté un certain nombre de mesures pour soutenir l’industrie nationale, dont la SN Citec.

Il s’agit de :

L’application des textes en vigueur qui a été une  avancée significative dans l’atteinte des résultats et dans la recherche des solutions durables, notamment, par la préférence nationale dans les marchés publics.

La prise en compte de cette importante décision par les collectivités a été  une précieuse contribution à la promotion de la production locale, gage du développement économique et social du Burkina-Faso.

Les félicitations 

L’application effective des textes et la  forte implication personnelle des membres du gouvernement imposent à la SN Citec  de saisir cette tribune pour saluer ses efforts et adresser une mention spéciale aux ministres ci-après :

Ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat (MCIA);

Ministre de l’Économie, des Finances et du Développement (MINFID);

Ministre de l’Éducation nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales (MENA PLN);

Ministre d’Etat de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale (MATDCS);

Ministre de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire (MFSNFAH) ; ….

Les travailleurs  encouragent le gouvernement à poursuivre les efforts d’assainissement pour sauvegarder des milliers d’emplois  au profit de toute l’économie nationale. Cependant, l’arbre ne doit pas cacher la forêt. Il importe d’attirer l’attention des autorités sur  la concurrence déloyale des savons importés de la sous-région et de l’Asie qui n’acquittent pas de taxes, notamment, celle sur la Valeur ajoutée (TVA) de 18% à la commercialisation sur les marchés du Burkina Faso, induisant des pertes de recettes de plusieurs centaines de millions FCFA du trésor public.o

Commentaires
Numéro d'édition: 370

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.