- Nana Fatoumata Benon/Yatassaye, la gouverneure de la région du Plateau central a voté, tôt ce matin à l’Ecole Ziniaré B

Elections 2020 /Ziniaré « Je n’espère que la paix »

*Déclare Issaka Sawadogo, qui vient de voter
*La gouverneure du Plateau central sur le terrain à Ziniaré

Qui remportera Ziniaré ? vers quel projet de société les habitants de Ziniaré seront le plus sensibles ? Les bureaux de vote de la ville ont ouvert leurs portes ce matin du 22 novembre 2020 à 6hr. Les 102 bureaux de vote de la commune resteront ouverts jusqu’à 18hr et 32.637 votants y sont attendus.

« Je demande aux populations de sortir voter. Je voudrais aussi les rassurer que le dispositif sécuritaire et matériel est mis en place pour s’assurer de la bonne tenue de ces élections », a affirmé la gouverneure de la région du Plateau central qui a effectué son vote, tôt ce matin à l’Ecole Ziniaré B.

Nana Fatoumata Benon/Yatassaye souhaite ainsi donner l’exemple. Elle a souhaité, au micro de L’Economiste du Faso que la population de la région sorte massivement exprimer son choix et  que ces résultats soient acceptés au soir de la publication.  « Il faut accepter les résultats et au cas où il y’a des contestations, les dispositifs législatifs sont là pour trancher », a-t-elle conclu.

Son appel a été entendu, du moins dans les centres que nous avons visités. Il y’a foule au Centre de lecture publique et d’animation culturelle (CEPLAC) de la ville de Ziniaré. 4 bureaux de vote y sont installés et à 8hr, il y’avait une file d’inscrits venus voter.

Nous y avons rencontré Sawadogo Issaka, 55 ans. « Je viens de voter, tout ce que je souhaite c’est la paix, j’ai choisi mon candidat et je n’espère que la paix, l’entente entre toutes les couches de la population et un Burkina meilleur », nous confie-t-il. Pour lui, il s’agit d’un devoir et d’un acte important pour l’avenir. « Peut-être que je serai plus là aux prochaines élections, alors je dois m’assurer de faire le bon choix pour l’avenir de mon pays », ajoute-t-il.

Belemkoabga Sali, vient-elle aussi de glisser ses deux bulletins de vote dans les urnes dédiées. Elle aussi n’espère rien d’autre que la paix. « Quel que soit le candidat qui va remporter cette présidentielle, tout ce que j’espère c’est que la paix règne au Faso ».

Les bureaux fermeront à 18hr. Les résultats seront compilés ensuite et le décompte final s’effectuera à la Commission électorale provinciale indépendante (CEPI), basé à Ziniaré.

Le démembrement de la Ceni se prépare à recevoir les résultats des 346 bureaux de vote de la province de l’Oubritenga, selon sa présidente, Brigitte Zakayalma. Notons que la province compte 7 communes que sont : Absouya, Dapélgo, Loumbila, Ourgou-Manega, Ziniaré et Zitenga.

NK

Commentaires
Numéro d'édition: 368

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.