Société Générale Burkina Faso modernise son siège: Pour une banque plus axée sur le digital

• Bientôt des espaces plus agréables

• Tournés vers la satisfaction des clients et employés

• SGBF, 3e acteur bancaire du pays à financer l’économie

Le DG de SGBF, Harold Coffi, assistant la ministre déléguée chargée du budget, Madame Edith Clément Yaka, lors de la pose de la première pierre marquant le coup d’envoi des travaux. (DR)



L
e Ministre de l’Economie, des Finances et du Développement représenté par le Ministre Délégué chargé du Budget, a parrainé le 29 septembre 2020, la cérémonie de pose de la première pierre qui marque le coup d’envoi des travaux de construction de ce qui deviendra le nouveau siège de la banque au Burkina Faso. C’était en présence du Directeur Général de Société Générale Burkina Faso (SGBF), du Directeur Régional Afrique de l’Ouest et des autorités du Burkina, du Directeur Régional marchés financiers et financements structurés Afrique Sub-Saharienne.

Être et demeurer le partenaire de choix pour accompagner ses clients au Burkina Faso et soutenir les économies, telle est l’ambition de SGBF à travers la pose de la première pierre de ce nouveau siège.  Selon le Ministre délégué chargé du budget, Madame Edith Clémence Yaka, il s’agit moins d’un aboutissement qu’un commencement.  SGBF soutient-elle, consolide sa présence au Burkina Faso et va encore jouer un rôle important dans notre développement économique pour les années à venir.

« En 22 ans, nous sommes satisfaits de la collaboration car Société Générale Burkina Faso nous a beaucoup accompagné à travers des projets du privé et du gouvernement. Ils viennent sur le marché financier pour nous accompagner quand nous avons besoin de lever des liquidités, ils viennent également pour financer des projets que nous leur présentons et c’est une collaboration qui va se renforcer », a-t-elle affirmé.

Le Ministre Délégué a aussi salué les efforts déployés la société pour améliorer ses relations avec sa clientèle. Elle en veut pour preuve, le lancement de l’application « SG CONNECT » en avril 2020 qui permet aux clients d’avoir en temps réel, 24h/24 et 7j/7 les informations relatives à leur compte, le lancement des Espaces Libre -Service qui constitue aussi une première sur le marché burkinabè, la modernisation des agences grand public et prestige sur l’avenue Kwamé N’Krumah pour plus de confort, de liberté et d’autonomie.

Après 22 ans, SGBF se positionne comme le troisième acteur bancaire du pays à financer l’économie. En témoignent les différents soutiens apportés à l’Etat, l’accompagnement des grandes entreprises de ce pays et des PME. Selon le Directeur Général de SGBF, Harold Coffi, ce chemin parcouru fait la fierté de la société.

« Nous sommes heureux d’avoir un réseau d’agences tant à Ouagadougou qu’à l’intérieur du pays, qui nous permet d’être proche de la clientèle, des particuliers et de financer les projets de la population burkinabè », s’est-il réjouit.

Toute œuvre humaine n’étant pas parfaite, M. Coffi a reconnu la nécessité pour la société de s’inscrire dans un processus de performance continue. C’est aussi cela qui motive la modernisation de son réseau. « Nous rentrons dans le digital et ce siège est la preuve du modernisme qu’on veut incarner en 2020 ici au Burkina. Il s’agira de faire en sorte que les espaces soient des espaces beaucoup plus agréables en termes de bureau pour nos effectifs, mais aussi faire en sorte qu’on puisse regrouper les employés de la banque ici au sein du siège. Nous allons doubler la capacité d’accueil, doubler le nombre de bureau, créer un parking qui permette de désencombrer la voie publique. Les employés qui ont un environnement de travail adéquat sont encore plus efficaces, plus aimables avec les clients. », a-t-il indiqué.

Porteur du message du groupe auprès des autorités du pays, des collaborateurs de la banque, des opérateurs économiques, le Directeur Régional Afrique de l’Ouest, Georges Wega a confié : « Nous sommes au Burkina pour y rester et accompagner le Burkina dans son développement pour les décennies à venir. La pose de la première pierre de ce siège n’est qu’un témoignage de cette présence dans la durée et de ce partenariat que nous voulons maintenir et renforcer ». 

Hannifah SAWADOGO

Encadré 1

Présentation du projet

Le siège est un bâtiment en R+4. Les deux premiers étages serviront d’agence principale, c’est-à-dire là où les clients vont pour faire leurs opérations, le Rez-de-chaussée, le hall clientèle avec les caisses au premier étage les conseillers clients…

Les trois autres niveaux font partie du siège, ils sont composés d’un certain nombre de bureaux. Il y aura 129 bureaux entre le deuxième et le troisième étage et une possibilité de 50 bureaux au quatrième étage.

 

Encadré 2

Une délégation du Groupe Société Générale, reçue par le président du Faso

En marge de la pose de première pierre du nouveau siège, une délégation du groupe Société Générale conduite par son directeur régional Afrique de l’Ouest, Georges Wega, a été reçue en audience par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré le 30 septembre 2020. L’objet pour Société Générale était de témoigner la reconnaissance du groupe au président du Faso pour son appui à l’institution dans ses activités de soutien à l’économie burkinabè et présenter le projet de construction du nouveau siège. Selon Georges Wega, malgré la situation sanitaire actuelle, le Burkina Faso affiche des chiffres macroéconomiques satisfaisants.

Le président du Faso et le directeur régional du groupe Société Générale ont aussi échangé sur des questions importantes se rapportant au financement l’économie burkinabè et les potentiels canaux du groupe pour poursuivre son accompagnement de la croissance économique du pays..

 

Commentaires
Numéro d'édition: 362

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.