Situation bancaire de l’UMOA: 4 établissements de crédit agréés en 2019

• Hausse du nombre d’agences, de bureaux et de comptes de la clientèle

• Plus 42,9% du résultat net, comparativement à 2018.

• 26.097 milliards de transactions effectués à travers la téléphonie mobile

La Commission bancaire de l’UMOA a publié son rapport annuel 2019 le 22 septembre 2020.Il ressort de la synthèse de ce document que le nombre d’établissements de crédit agréés dans l’UMOA a augmenté de 4 unités pour s’établir à 151 à fin 2019. 148 d’entre eux étaient en activité en 2019, les trois établissements de crédit agréés au cours de l’année n’ayant pas démarré leurs activités. L’effectif des groupes bancaires opérant dans l’Union est resté stable à 29 par rapport à 2018. Toutefois, le nombre de compagnies financières s’est accru, en passant de dix en 2018 à douze en 2019. Le réseau bancaire a poursuivi son extension. En effet, le nombre d’agences et de bureaux ainsi que celui des comptes de la clientèle ont augmenté respectivement de 99 unités (+2,7%) et 1.258.733 unités (+10%) pour se situer à 3.728 et 13.791.669. Le système bancaire, quant à lui, compte 3.378 guichets automatiques de banque, en hausse de 172 unités (+5,4%).

La bonne croissance ne s’est pas arrêtée qu’au nombre d’établissements, d’agences et de clients. Elle impliquait aussi une progression des chiffres du système bancaire. Ainsi, le total bilan des établissements de crédit en activité est ressorti à 41.258,6 milliards, soit une progression de 9,6% par rapport à 2018.

Les emplois nets se sont accrus de 9,8% pour atteindre 35.903,1 milliards, dont 63,8% de crédits à la clientèle et 22,8% de titres de placement. Les ressources globales mobilisées par le secteur bancaire se sont consolidées de 11,4% pour se fixer à 33.129,6 milliards. Elles sont constituées à hauteur de 84,0% de dépôts et emprunts de la clientèle, en accroissement de 10,8%. En ce qui concerne les capitaux propres et ressources assimilées qui représentent 11,2% des ressources globales, ils ont été renforcés de 519,4 milliards, soit une hausse de 16,2%.

Ces statistiques ont influé sur le Produit net bancaire qui a augmenté de 4,3% à 2.057,2 milliards en 2019, entraînant, pour ce faire, la hausse de 42,9% du résultat net, comparativement à 2018. Celui-ci s’établit à 542,2 milliards F CFA.

Le total bilan des SFD en hausse de 9,3%

S’agissant du secteur de la microfinance, le nombre de systèmes financiers décentralisés (SFD) relevant de l’article 44 de la loi portant règlementation des SFD (faîtières et caisses de base), supervisés par la Commission bancaire, ressort à 174 à fin 2019, contre 158 l’année précédente. Ces institutions ont affiché un total bilan de 2.83,5 milliards F CFA, en progression de 9,3% par rapport à fin 2018. Leurs emplois nets se sont accrus de 9,3%, pour atteindre 1.435,2 milliards à fin 2019. Quant aux ressources, elles ont augmenté de 9,9% pour se fixer à 101,0 milliards. Le ratio moyen de capitalisation de ces SFD est ressorti à 19,9% en 2019, contre 19,3% en 2018, pour une norme minimale de 15%.

26.097 milliards de transactions effectués à travers la téléphonie mobile

En ce qui concerne les établissements de monnaie électronique, leur nombre s’est établi à dix en 2019, contre 8 l’année précédente. Le nombre de comptes ouverts s’établit à 50.336.223, dont 48,2% de comptes actifs. Les transactions effectuées à travers la téléphonie mobile ont porté sur un volume de 2.406.937.675 opérations pour un montant total de 26.097 milliards à fin 2019. o

NK

 

Encadré

Le travail de la Commission bancaire de l’UMOA en bref

Au cours de l’année 2019, la Commission bancaire de l’UMOA a tenu 5 sessions ordinaires, soit 4 relatives au Collège de supervision et 1 au titre du Collège de résolution. Dans le cadre de la concertation permanente avec la profession bancaire, l’Autorité de supervision a organisé à Dakar (Sénégal), les quatrièmes rencontres avec les Directeurs généraux ainsi que les commissaires aux comptes titulaires des établissements de crédit et des compagnies financières. Elle a également accordé 29 audiences à des dirigeants d’établissements assujettis et groupes bancaires.

Dans le domaine de la supervision transfrontalière des groupes bancaires installés dans l’UMOA, le Secrétariat général de la Commission bancaire (SGCB) a organisé à Abidjan (Côte d’Ivoire), les cinquièmes réunions des Collèges de superviseurs des groupes Ecobank et Oragroup. Ces rencontres annuelles ont permis aux différents membres d’échanger sur les activités et les profils de risques des entités desdits groupes et de passer en revue l’état de prise en charge des recommandations issues des précédentes assises.

Le SGCB a également pris part à 6 réunions de Collèges de superviseurs de groupes bancaires étrangers dont les filiales sont implantées dans l’Union.

Par ailleurs, 51 missions de vérification ont été réalisées en 2019.

Elles se répartissent en :

32 vérifications spécifiques d’établissements de crédit,

3 missions spécifiques auprès de compagnies financières de l’UMOA,

4 missions globales auprès d’établissements de monnaie électronique,

Une mission thématique sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT) et

11 missions de vérification globale auprès de SFD de grande taille. o

Commentaires
Numéro d'édition: 360

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.