DBS

• L’Economiste du Faso au second tour du Bac

• Bourse : qui veut prendre le contrôle des actions  Coris ?D 

• L’Economiste du Faso au second tour du Bac D 

Un extrait d’un article de votre Journal a été proposé au deuxième tour des épreuves du Bac comme sujet de commentaire en géographie série Bac D. Il était intitulé « Concurrence déloyale : la pieuvre de l’industrie locale ». C’est un article paru en mars 2015 dans notre édition N° 105 de notre collègue d’alors, Karim Gadiaga. Il a été demandé aux élèves de relever dans le texte, les difficultés d’industrie nationale ; et d’expliquer leurs conséquences économiques et sociales.

• Bourse : qui veut prendre le contrôle des actions  Coris ?

La journée du 9 septembre a été historique pour CBI. Plus de 99% des transactions sont à son actif. En effet, sur un volume de transaction global de 12,4 milliards  FCFA, le titre réalise une transaction record à la Bourse d’Abidjan de 12, 3 milliards FCFA. Qui ou qu’est-ce qui se cache derrière ce regain d’intérêt pour le titre Coris alors que la veille de cet évènement, le titre n’avait connu que moins de 2 millions de transactions ? D’après les informations de nos confrères de « Confidentiel, La Lettre quotidienne », « l’opération aurait été engagée pratiquement par un unique investisseur qui s’est positionné sur le titre qui est resté stable à 7.700 FCFA ». Assistons-nous là à la première phase d’un plan de prise de contrôle d’une partie du capital ?

Une chose est sûre, cette opération montre bien que le fleuron burkinabè de la finance suscite désormais de l’appétit sur la place financière et le plus dur pour les Burkinabè serait d’en garder totalement le contrôle. C’est en novembre 2016 que Coris Bank International Burkina avait lancé l’offre publique de vente des actions et avait obtenu un taux de souscription de 291,8%.

• Des casiers de Brakina

produits par FASOPLAST

 d’ici fin 2021

Brakina commande près de 20% de ses emballages avec Fasoplast. La politique du ministère en charge de l’industrie est que d’ici fin 2021, Brakina y commande 100% de ses casiers. Toute chose qui va limiter les importations des emballages au profit de cette société nationale. A terme, dira le ministre Harouna Kaboré, est qu’à la fin que Brakina puisse tirer une cinquantaine de PME/PMI. Cette politique d’amener les entreprises à travailler ensemble va s’appliquer aux unités industrielles.

• Ouaga Expo: un projet

ambitieux pour vendre

l’art burkinabè

Ouaga Expo, un projet ambitieux du ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat pour donner plus de visibilité à la production artisanale. Selon Harouna Kaboré, ce projet sera l’une des plus grandes plateformes d’exposition au Burkina Faso. Un terrain de 25 hectares a été acquis pour bâtir le centre. Dans ce lieu, les consommateurs trouveront des salles d’exposition, de conférence, des hôtels, des salles de sport. Le ministre le souhaite à l’image de ces salles de vitrine que possèdent les Européens. Du reste, l’étude du projet serait très avancée. Le ministre souhaite que Ouaga Expo dépasse un jour le SIAO, le FESPACO, la SNC en termes de notoriété et de visiteurs.

• Projet de budget 2021 : des prévisions de recettes identiques à 2020

Le gouvernement a adopté le projet de budget 2021. En attendant sa transmission à l’Assemblée nationale pour adoption, on retient que les recettes se chiffrent à 2.241,42 milliards F CFA. Comparées au budget initial 2020 dont les recettes ont été arrêtées à 2.233,32 milliards F CFA, il ressort une légère hausse de 8,1 milliards FCFA entre les 2 années. Cette prévision presqu’identique au budget 2020 traduit la prudence du gouvernement en cette période de Covid-19.

En termes de dépenses, le projet de budget 2021 fixe les prévisions à 2.782,22 milliards  F CFA. Cette prévision est en hausse de 263,76 milliards FCFA par rapport à 2020. Le déficit budgétaire dans le projet de budget 2021 s’élève à 540,80 milliards F CFA, contre un niveau de 285,14 milliards  F CFA en 2020.o

Commentaires
Numéro d'édition: 358

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.