STFL : la grosse arnaque de 17 milliards FCFA

Au départ, la STFL, créée le 6 mars 2009, avait pour ambition de mettre sur le marché burkinabè, 250 tonnes de tomates et 240 tonnes de mangues en concentrées par jour. (DR)

La STFL a été créée le 6 mars 2009 avait pour ambition de mettre sur le marché burkinabè 250 tonnes de tomates et de 240 tonnes en concentré de mangues par jour. A l’arrivée, le projet, selon le ministre Harouna Kaboré s’est révélé être la plus grosse arnaque du siècle au Burkina Faso. Une arnaque qui a été organisée en partie avec des fonctionnaires de l’Etat burkinabè. Evaluer au départ  à 8 milliards FCFA, le projet a englouti à l’arrivée 17 milliards FCFA et pas d’usine encore moins de transformation de mangues et de tomates. C’était une caverne d’Ali Baba pour les gens. Le siège qui abritait les bureaux coûtait au contribuable burkinabè 6 millions FCFA/mois. Le personnel recruté se baladait de conférence en conférence alors qu’ils n’ont pas encore mis la machine en marche. A l’arrivée, l’Etat burkinabè se retrouve avec des conteneurs scellés avec des équipements et un bâtiment qui n’a pas toutes les commodités requises pour fonctionner. C’est ainsi qu’à son arrivée, l’équipe du ministre kaboré dit avoir pris tout le temps pour étudier le dossier et le relancer. Le projet a été audité, expertisé et réorganisé. Aujourd’hui, il  est sur des bons rails avec l’appui financier de la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) à hauteur de 4 milliards FCFA, mieux, en plus de Loumbila, 3 unités de transformation de tomates seront construites à Yako, Gourcy et Ouahigouya. Aujourd’hui, cette arnaque serait devant la justice.

Commentaires
Numéro d'édition: 358

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.