A l’occasion de la conférence de presse, les journalistes ont eu l’honneur de visiter l’atelier du créateur, ainsi que le showroom qui accueillera les clients de la marque Sébastien Bazemo.

Haute couture: Sébastien Bazemo à la conquête du marché international

*Une nouvelle identité et un atelier-showroom bientôt
*Du Koko Dunda à base du Faso Dan Fani

 

Sébastien Bazemo, alias Bazem’se, après 20 ans d’activité sur le marché et un succès fulgurant grâce au Koko Dunda, vise plus haut. Nouvelle identité visuelle, atelier-showroom, tout y est pour se lancer à la conquête du marché international. Il entend pour ce faire du Koko Dunda, le wax des années 2020. Celui qui a révolutionné ce tissu local en lui donnant un second souffle et en le rendant attractif, veut désormais s’ouvrir à l’international. Pour ce faire, il a initié le 13 août dernier une conférence de presse pour parler de ses projets.

Selon la chargée d’accompagnement du styliste, Dabiré Nafila (de l’incubateur La Fabrique), après 20 ans d’existence, la maison Anne’ C Couture (l’entreprise de Bazem’se), se renouvelle et nourrit de nouvelles ambitions. Elles sont au nombre de 6. Il s’agit du repositionnement et du renouvellement de l’identité visuelle, de la restructuration de l’organisation interne de l’atelier ; de l’amélioration du savoir-faire, de l’installation de la nouvelle marque sur le marché international, la création d’un site internet et d’une boutique en ligne.

Des ambitions qui entendent faire « du Koko Dunda, le wax des années 2020 : le textile incontournable africain ». Et cela  passe par l’appropriation du processus de production de ce textile. Ainsi, désormais, le motif Koko Dunda sera tissé sur du Faso Dan Fani. Une prouesse que Sébastien Bazemo entend réaliser avec l’aide l’association des femmes tisseuses et teinturières avec laquelle il travaille. Et pour rendre encore ce produit plus authentique, la teinture qui sera utilisée sera naturelle et bio. « Nous aurons un produit fini d’une extrême qualité », conclut Mme Dabiré.

Un produit que le styliste entend exporter hors de nos frontières, mais aussi vulgariser à l’intérieur du pays. « Quand vous achetez des T-Shirt griffé ou des pagnes hollandais vous ne regardez pas le prix, mais la marque et la qualité ? Pourquoi quand on vous proposera un produit de très haute qualité dont les retombées feront bénéficier nos mamans tisseuses et teinturières, vous n’en achèterez pas ? », s’est-il exclamé à la question d’un journaliste sur une éventuelle hausse du prix des vêtement griffés Sébastien Bazemo.

Le rendez-vous est pris pour le 28 août 2020, le styliste dévoilera ce jour-là la nouvelle identité Sébastien Bazemo et inaugurera son nouvel atelier-showroom. L’atelier est à Ouagadougou.

Notons que c’est en 2000 que l’entreprise Anne’C Couture, plus connue sous le nom Bazem’se est créée par le styliste.  Elle acquiert sa renommée dans la haute qualité de couture et sa créativité. Sébastien Bazemo a révolutionné le Koko Dunda. 20 ans après, Sébastien Bazemo entend positionner sa marque comme celle d’un créateur et porter haut les richesses artisanales du Burkina Faso et ses valeurs à l’international et contribuer au développement économique et social des artisans.

NK

Commentaires
Numéro d'édition: 356

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.