DBS

• Sécurité intérieure: les conditions d’entrée, de séjour et de sortie du territoire national renforcées   

• Examens scolaires : 779.542 candidats pour le CEP, le BEPC et le CAP 2020

• Sécurité intérieure: les conditions d’entrée, de séjour et de sortie du territoire national renforcées   

Au ministère de la Sécurité, un projet de loi portant sur les conditions d’entrée, de séjour et de sortie du Burkina Faso des nationaux et des étrangers est en élaboration. Selon un communiqué de la Direction de communication du ministère : « Face à l’accroissement du flux migratoire dans un contexte marqué par l’apparition de menaces asymétriques telles que le terrorisme, le banditisme et les trafics de tous genres, la nécessité de renforcer la sécurité intérieure par la maîtrise des flux migratoires s’impose ». Le texte en vigueur, l’ordonnance n° 84 -49/CNR/PRES du 04 août 1984 portant conditions d’entrée, de séjour et de sortie du Burkina Faso des nationaux et des étrangers est en déphasage avec la réalité. Pour le communiqué, son contenu comporte des ambiguïtés et insuffisances qui rendent difficiles sa compréhension et son application. De ce fait, l’ordonnance ne permet pas aujourd’hui d’assurer, sur le plan juridique, un contrôle efficient des entrées, des séjours et des sorties du territoire national. D’où la nécessité de relire cette ordonnance avec ses décrets d’application.

• Examens scolaires : 779.542 candidats pour le CEP, le BEPC et le CAP 2020

Du 14 au 28 juillet 2020 se tiendront sur le territoire national, les examens et concours (CEP, concours d’entrée en sixième, BEP, CAP, BEPC) au titre de l’année 2020. Selon les chiffres du ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, un total de 779.542 candidats prendra part à ces examens. Dans les détails, le nombre de candidats au CEP est de 446.138 élèves, dont 54% de filles, contre 419.260 élèves en 2019. 317.995 candidats, dont 55,15% de filles prendront part aux épreuves du BEPC, contre 301.823 en 2019. Les épreuves du CAP verront la participation de 15.409 candidats, dont 38,77% de filles, contre 12.050 en 2019.

• COVID-19 : Air Côte d’Ivoire de retour à Ouagadougou

le 1er août

Suite à la décision de réouverture des frontières aériennes de la Côte d’Ivoire depuis le 1er juillet, Air Côte d’Ivoire annonce une reprise progressive de ses vols à destination des pays de la sous-région à compter du 15 juillet 2020. Si les destinations de Dakar, Libreville et Cotonou sont ouvertes dès le 15 juillet, celles de Lomé et Niamey s’ouvrent à partir du 21 juillet. Air Côte d’Ivoire atterrit à Ouaga le 1er août, en même temps qu’à Accra, Lagos, Kinshasa, Monrovia, Freetown, Brazzaville, Pointe Noire, Yaoundé, Douala, Bamako et Conakry. Conformément aux dispositions prises par les autorités aéroportuaires du pays, tout passager au départ, à l’arrivée ou en transit à l’aéroport d’Abidjan est soumis au renseignement obligatoire du formulaire de déclaration de déplacement par voie aérienne (DDVA).

• Trading : Globumi annonce un protocole d’accord de paiement

Afin de trouver une issue à la crise qui existe entre Globumi et ses clients, la société de trading propose un protocole d’accord qui sera soumis à chaque client pour avis et validation.  Le document stipule que Globumi demande un moratoire de mois, à la fin de ce temps, le rapatriement et le paiement des fonds débuteront le 31 décembre 2020 et les paiements seront effectifs dès janvier 2021.  Un échéancier de paiements post-moratoires est aussi proposé et se présente comme suit : du 1er janvier au 31 décembre 2021 pour le paiement des capitaux, le paiement de 50% des intérêts dus se fera tout le long de l’année 2022, l’année qui suit, soit 2023, sera consacrée au paiement du reste de 50% des intérêts dus. A partir de 2024, débutera le paiement des 5% du capital à titre de dommages et intérêts.

En ce qui concerne le Kamaforex, les contrats d’investissement avec retours mensuels, Globumi s’engage à payer l’intégralité du capital souscrit ; les intérêts du taux stipulé dans les contrats, etc. o

Commentaires
Numéro d'édition: 353

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.