Route Manga-Zabré/ Bientôt la réception de l’ouvrage

• 99% en téléchargement

• Des difficultés ont émaillé le chantier

• Mais la qualité sera au RDV

Le bitumage de la route Manga-Zabré, longue de 79 km, est à 99% en téléchargement. Il reste à peine quelques kilomètres à recevoir le revêtement. Mais de l’avis du Président-Directeur général et administrateur général de l’ATP et chef de file du groupement d’entreprises ATP/SGTI/KF, Mahamadi Savadogo dit « Kadhafi », toutes les dispositions sont prises pour que le revêtement le soit dans les 72 heures qui suivent.

Selon le ministre des Infrastructures, le revêtement de la route Manga-Zabré est de qualité, sur ce, il a félicité les entreprises. (Ph. LeFaso.net)

A cela s’ajoutent les travaux connexes tels que les ouvrages de franchissement et autres. Au passage d’une délégation du ministre des Infrastructures, celle-ci, en compagnie des journalistes, a pu voir des bulldozers, Caterpillars chargeuses…en train de finir effectivement le revêtement.  Selon une note de la Direction des travaux routiers dudit ministère en date du 30 juin 2020, l’avancement global des travaux est de 77,05%, contre un délai consommé de 93,82%. Quant au décaissement financier, il est de 75,43%, y compris l’avance de démarrage. Ce chantier, lancé officiellement le 9 novembre 2017, devrait s’achever en 2019. Alors, pourquoi ce grand retard dans l’exécution des travaux ?

A cette préoccupation des journalistes, Mahamadi Savadogo explique les faits, et note que le chantier en lui-même a rencontré d’énormes difficultés liées à la non-résolution de certaines procédures environnementales (Non-libération des emprunts latéritiques, occupation de l’emprise de la route par certains riverains, etc.).  A titre d’exemple, les quantités des prix de la couche de forme, et des ouvrages hydrauliques (dalots) qui constituent les principales tâches du marché ont subi des augmentations respectives de 16.000 m3 à plus de 300.000 m3 et de 1 800 ml à 2 400 ml. Il avance que les difficultés réelles de démarrage et des augmentations énormes de quantités de certaines tâches contractuelles reconnues par tous les intervenants du projet ont entraîné une prolongation du délai contractuel de 9 mois.

Bitumage de la route Zabré/Zoaga jusqu’à la frontière du Ghana

Dans les 72 heures, ces quelques bitumes vont recevoir le revêtement, foi du chef de file du groupement d’entreprises ATP/SGTI/KF, Mahamadi Savadogo dit «Kadhafi». (Ph. LeFaso.net)

Toutefois, précise-t-il, à 2 mois de l’expiration des délais contractuels, le groupement d’entreprises ATP/SGTI/KF, fidèle à ses engagements, malgré les retards accusés qui ne relevaient pas de sa responsabilité, a pu résorber lesdits retards (…). Le mandataire du groupement de la mission de contrôle, Techni-consult/ACIT Géotechnique, Idi Adamou, confesse sur ses difficultés rencontrées au point d’aboutir à un avenant.

Il se dit confiant quant à la qualité de la route Manga/Zabré dont le suivi a été fait selon les normes requises et que mieux, ils ont été assistés par le Laboratoire national des travaux publics.  Le ministre des Infrastructures, Eric W. Bougouma, souligne que des difficultés ont émaillé la réalisation du chantier et dit se réjouir qu’à chaque fois, les entreprises ont toujours su se réajuster par rapport aux observations faites par les techniciens du ministère. « Je voudrais féliciter l’entreprise qui a pris conscience des retards accumulés et qui a mis les bouchées doubles en renforçant son personnel, son matériel et les moyens pour que l’ouvrage puisse s’achever au bonheur des populations riveraines », a laissé entendre le premier responsable du département des Infrastructures. Se prononçant sur la qualité de la route, Eric Bougouma a donné des explications techniques, à savoir que le revêtement est en bicouche. « Je peux vous dire que ce que j’ai vu et parcouru, je félicite l’entreprise et la mission de contrôle, parce que la plateforme semble avoir été réussie, nous n’avons pas beaucoup de secousses sur cette route et le revêtement est de bonne qualité, ça se voit à l’œil nu », a-t-il ajouté.

Les ouvrages de franchissement presque achevés (Ph. LeFaso.net)

Construction d’un poste de péage achevé. (Ph. LeFaso.net)route Manga-Zabré est de qualité, sur ce, il a félicité les entreprises. (Ph. LeFaso.net)

Nonobstant cela, le ministre a attiré la vigilance de la mission de contrôle sur les transporteurs de sable dont le gabarit pourrait altérer rapidement la nouvelle voie.  En plus d’annoncer son inauguration dans les prochains jours, le ministre a porté à la connaissance de l’opinion, celle du bitumage de la route Zabré/Zoaga jusqu’à la frontière du Ghana et cela, toujours avec l’accompagnement de la Banque mondiale.

Rachel DABIRE

Encadré

D’un coût total de 28 milliards FCFA

D’un coût global de 28 394 065 343 FCFA, les travaux seront exécutés par le groupement d’entreprises l’Africaine des travaux publics SA (ATP-SA) ; la Société de grands travaux internationaux (SGTI) et Kanazoé et Frères (KF). La mission de contrôle est confiée au groupement de bureaux d’étude Techni-consult/ACIT Géotechnique pour un montant de 795 340 456 FCFA sur un délai de 26 mois. Le financement est assuré par la Banque mondiale et l’Etat burkinabè.

Encadré 2

Quelques travaux connexes

Construction d’un poste de péage achevé ;

Construction d’un poste de pesage en cours;

16 forages positifs ;

Clôture de 17 écoles, 4 CEG et lycées ;

Clôture de commissariat, gendarmerie et CSPS.

Commentaires
Numéro d'édition: 352

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.