Hilaire Kaboré, DG SONABHY. (DR)

Performances des sociétés d’Etat: le top 5 en 2019

• La Sonabhy, la Lonab et l’Onea, trio de tête

• Suivis par la Sonabel et la Sonatur

• De gros écarts constatés dans les résultats des SE

Première place pour la Sonabhy

La Sonabhy, sous la direction de Hilaire Kaboré, vient en tête du classement des sociétés d’Etats, en termes de résultat net de la société)

Elle cumule, en haut du classement des sociétés d’Etat, avec un résultat net de 41,924 milliards FCFA. La Société nationale d’hydrocarbures revient de loin. Le résultat financier de la Société nationale d’hydrocarbures est passé de -6,9 milliards en 2018, contre 4,9 milliards FCFA en 2019. Une progression qui a renforcé le résultat net de la société, estimé à 41 milliards FCFA.

En somme, la performance économique et financière de la Sonabhy s’est relativement améliorée entre 2018 et 2019. 3 points ressortent de l’analyse de ces performances. En premier lieu, il s’agit d’une augmentation du poids de l’endettement qui passe de 25,35% à 35,68%. Une hausse causée par l’augmentation des dettes financières entre 2018 et 2019. Autre aspect à relever de l’analyse financière est que le ratio de rotation des stocks de marchandises connait une détérioration. Il est passé de 30 à 33 jours entre 2018 et 2019.

Dernier point, la durée moyenne de crédit clients est supérieure à celle de crédit fournisseurs en 2019. Ce qui peut occasionner des tensions de trésorerie pour la Sonabhy.  A l’issue de l’adoption des  états financiers 2019, la masse à répartir de la Sonabhy s’élevait comme suit : 41.875.698.768 F CFA. Les dividendes de l’Etat (60%) s’élevaient à 25.125.419.261 F CFA et les réserves spéciales (17%) à 7.118.968.791 F CFA. Le reste est réparti entre les réserves d’investissements (15%) et les réserves pour financement du stock de sécurité. 

Résultat net de 18,79 milliards F CFA pour la Lonab

Patrice Patindeba Naza (photo) est le nouveau directeur général de la Loterie nationale du Burkina (Lonab). Nommé lors du conseil des ministres du 24 juin 2020. Les performances de la Lonab, présentés ici ont été réalisé sous la direction de Simon Tarnagda, le DG sortant.)

Le résultat net de la Lonab a poursuivi la même tendance haussière en passant de 15,679 milliards à 18,796 milliards FCFA entre 2018 et 2019, soit une augmentation de 16,90%. Ainsi, les performances économiques et financières de la nationale des jeux se sont consolidées en 2019. Le ratio de partage de la valeur ajoutée est passé de 19,82% en 2018 à 18,80% en 2019 dû essentiellement à l’augmentation des charges de personnel par rapport à la valeur ajoutée au cours de l’exercice sous-revue.

Il faut noter cependant que les taux de croissance de la valeur ajoutée et du chiffre d’affaires ont connu un ralentissement, passent de 13,21% à 11,77% et de 12,71% à 6,96% entre 2018 et 2019.

Sur la masse à repartir, 11.277.396.087 F CFA est reversé à l’Etat, affecté en dividende.

 

 

 

 

 

 

 

ONEA, 3e société la plus productive

Gandaogo Fréderic François Kaboré, DG de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA).

L’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) est la 3e société la plus productive. L’analyse des grandes masses du bilan entre 2018 et 2019 le démontre. Les ressources stables ont enregistré une hausse en passant de 377,7 milliards en 2018 à 395,5 milliards F CFA en 2019. L’actif immobilisé est également en hausse de 9,34 milliards FCFA par rapport à 2018, malgré la décomptabilisation de la valeur du barrage de Ziga II dans le patrimoine de l’office. Cette hausse s’explique par la réalisation des investissements supplémentaires de production et de distribution dans le cadre du projet Ziga II.

D’une manière générale, les performances économiques et financières de l’ONEA se sont consolidées en 2019. Le résultat net bénéficiaire s’élève à 4,66 milliards FCFA, une somme qui est reversée dans les réserves pour investissements.

 

 

Résultat net en baisse pour la Sonabel

Les grandes masses du bilan de la Sonabel montrent une amélioration d’ensemble des grandes masses entre 2018 et 2019. Une situation qui se traduit par :

Une hausse des ressources et des emplois stables respectivement de 7,01 milliards et de 15,347 milliards FCFA, due essentiellement à l’augmentation des réserves libres ; de la subvention d’investissement et des dettes de location-acquisition ainsi que des immobilisations corporelles

Une hausse de l’actif circulant et du passif circulant respectivement de 16,7 milliards et de 23,5 milliards F CFA, suite à l’accroissement du niveau de stocks, des créances clients et des dettes fournisseurs.

Toutefois, la trésorerie nette a connu une baisse de 1,54 milliard F CFA consécutive à la diminution du montant des disponibilités en banques, chèques postaux, caisses et assimilés. Une autre détérioration  constatée, cette fois-ci, au niveau des soldes significatifs de gestion de la Sonabel et ce, malgré un chiffre d’affaires en hausse de 7,22% entre 2018 et 2019. Le résultat net de la Sonabel s’affiche donc en baisse. Il est passé de 9,1 milliards F CFA en 2018 à 2,2 milliards en 2019, soit une baisse de 75,11%. L’une des explications à cette baisse est la hausse des charges de personnel. Celles-ci s’élèvent à 2,326 milliards F CFA pour 2019.

Sonatur affiche un résultat net de 2,139 milliards

L’exercice 2019 de la Sonatur s’est déroulé sous la direction de Saoabou Diallo. Il a été remplacé par Souaré Goro ici en photo en Conseil des ministres du 3 juin 2020)

La Société nationale d’aménagement des terrains urbains (SONATUR) ferme la marche du top five des sociétés avec le résultat net le plus élevé. Et comme avec la Sonabel, les grandes masses du bilan affichent une baisse entre 2018 et 2019. L’actif circulant et le passif circulant se sont dégradés respectivement de 12,8 milliards et de 6,5 milliards F CFA. Ces baisses s’expliquent, d’une part, par le changement de la méthode d’évaluation des stocks, et d’autre part, par la baisse des stocks et encours, des créances ainsi que des autres dettes.

La bonne nouvelle est venue des capitaux propres et de l’actif immobilisé net qui ont augmenté respectivement de 1,6 milliard et de 7,002 milliards du fait du résultat net bénéficiaire et des autres immobilisations financières. Ainsi, au niveau de la Sonatur, il se dégage une trésorerie nette de 467 million F CFA entre 2018 et 2019. Ledit résultat net est passé de 800 millions en 2018 à 2,139 milliards en 2019. o

NK

Commentaires
Numéro d'édition: 352

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.