Finalement ?

L

e dernier sondage Afro baromètre 8e Tour est tombé. Il se concentre sur un sujet d’actualité qui déchire les Burkinabè: l’insécurité. Cette enquête s’est penchée sur le sentiment de sécurité des populations, les compromis qu’elles sont prêtes à consentir face à la situation sécuritaire et les opinions des populations sur la présence des troupes étrangères et sur les initiatives locales de sécurité.

Et ses résultats, il faut bien l’avouer, sont quelque peu surprenants et très loin de l’opinion généralement répandue sur Facebook et certains réseaux sociaux où pullulent des influenceurs et des propagandistes de tous bois.  La principale surprise du sondage est le fait que 83 % des personnes sondées sont en phase avec les initiatives locales de sécurité en appui à l’action des Forces de défense et de sécurité (FDS). C’est une tendance forte et l’écart de perception entre les populations rurales et celles des villes n’est pas important (en milieu urbain à 81% et en milieu rural à 84%).

Ce sondage sort après beaucoup de polémiques sur ces initiatives locales de sécurité (Koglweogo, Dozos ou Volontaires pour la patrie) dont les méthodes de recrutement et d’intervention sur le terrain sont critiquées.  Malgré les exactions qu’on attribue à tort ou à raison à certains groupes, et la mauvaise publicité faite par leurs détracteurs, leur utilité n’est pas donc  contestée. C’est donc une invitation à ces groupes et à l’Autorité de mieux s’accorder sur la mission : accompagner les FDS dans la sécurisation du territoire dans le respect de la loi et surtout des droits de l’homme. Il apparait clairement avec ce sondage que les Burkinabè ont une claire conscience de ce que représente l’insécurité et les sacrifices à consentir pour y faire face et cela, malgré ces dérapages qu’on voit ça et là.o

Par Abdoulaye TAO

Commentaires
Numéro d'édition: 352

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.