Covid-19: Les mesures sociales coûtent 224,639 milliards FCFA

• Dont 54,85% à mobiliser par le budget de l’Etat

• 151,352 milliards FCFA attendus sous la forme de dons et de prêts

• 3,5 milliards FCFA pour Air Burkina

Dans son discours prononcé le 02 avril 2020, le président du Faso a annoncé des mesures sociales en faveur des ménages et des entreprises afin d’atténuer les impacts de la crise liés à l’épidémie de la maladie du Coronavirus sur tous les secteurs de la vie économique et sociale.

L’impact financier de ces mesures est connu. Selon les informations de L’Economiste du Faso, le coût total de ces mesures sociales en faveur des ménages et des entreprises est estimé à 224,639 milliards FCFA. L’Etat prend en charge une partie avec une enveloppe de 123,220 milliards FCFA. Les 151,352 milliards FCFA restants sont à mobiliser auprès d’autres bailleurs sous la forme de dons, prêts et autres modes de financement.

La part de l’enveloppe de l’Etat dans le coût estimatif est de 54,85%.

Dans les détails, la prise en charge des factures d’eau potable pour trois (3) mois (avril, mai et juin) au profit de la population, notamment, la tranche sociale des branchements individuels et pour les bornes fontaines a été estimée à 3,5 milliards FCFA. Ce montant est financé par les ressources propres du budget de l’Etat à hauteur de 3,5 milliards FCFA. Le reste, soit 1,690 milliards FCFA, est prévu pour être apuré en 2021. La prise en charge des factures d’électricité de la SONABEL et des COOPEL pour les mois d’avril à juin 2020 est estimée à 10 milliards FCFA. Ce montant est entièrement pris en charge par les ressources propres du budget de l’Etat. Le reliquat évalué à 4,219 milliards F CFA est prévu sur la période 2021-2022.

Le président du Faso a annoncé une enveloppe de 100 milliards FCFA pour soutenir les entreprises en difficultés. Le budget national dégage à cet effet 70 milliards  FCFA, à travers plusieurs fonds. Une partie de la somme, soit 3,5 milliards FCFA, est réservée pour la compagnie aérienne Air Burkina. Au titre de la réduction de 50% du coût des kits solaires dans le cadre du projet Solar Home System pour les ménages vulnérables d’avril à juin 2020, le coût s’élève à 700 millions FCFA. Quant à la distribution gratuite de vivres, kits d’hygiène et de dignité aux ménages les plus pauvres pour une période de trois mois (avril, mai et juin), son impact financier est de 23,327 milliards FCFA.

Le financement est assuré à hauteur de 10 milliards FCFA par le budget de l’Etat, 8,885 milliards FCFA à partir du déstockage de 40.000 tonnes de vivres du Stock national de sécurité alimentaire (SNS) et 4,441 milliards FCFA de contributions diverses au Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR). Cette rubrique d’un coût prévisionnel de 23,730 milliards FCFA est couverte à hauteur de 98,30%. Ce n’est pas tout.

La prise en charge des loyers des boutiques et droits de place dans les marchés et yaars, les frais de gardiennage et la gratuité du stationnement pour les taxis sont évalués à 3,350 milliards FCFA et entièrement supportés par le budget de l’Etat. 5 milliards FCFA sont alloués aux activités génératrices de revenus des femmes, 1,250 milliards FCFA réservés au soutien aux acteurs de la culture, la dette intérieure du secteur de l’hôtellerie, du tourisme et des arts ; la presse sera prise en charge à hauteur de 2 milliards FCFA.

Le financement de la recherche sur les maladies infectieuses et la production de médicaments a un coût de 15 milliards FCFA et sera pris en charge par le budget de l’Etat à hauteur de 5 milliards FCFA.o

Elie KABORE

Commentaires
Numéro d'édition: 351

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.