Brafaso: l’Etat reprend l’usine

Que devient la société Brafaso de l’opérateur économique burkinabè Mohamed P. Sogli ? Le 29 juin 2020, la presse nationale en a eu écho avec le ministre en charge du Commerce, HarounaKaboré. Selon ce dernier, la longue procédure judiciaire qui entourait ce qui convenait d’appeler le dossier « Brafaso » a connu son épilogue. Il révèle que ce qui ressort de ce feuilleton judiciaire est que désormais Brafaso est devenu une propriété de l’État burkinabè. Sur ce, dit-il, le gouvernement burkinabè va s’assumer. C’est ainsi que d’ici juillet – août un planning pour une ouverture prochaine sera établie. Mais avant, autorités auraient pris le soin de rencontrer des investisseurs qui étaient intéressés à produire du jus et de la boisson alcoolisée, Malheureusement, ceux ont désisté à la dernière minute en prétextant des investissements déjà réalisés dans d’autres pays africains.
Décidées à concrétiser le projet, les autorités burkinabè ont d’abord engagé une société de gardiennage afin de sécuriser le site et protéger les installations. Ensuite, elles ont décidé de procéder à une restructuration en injectant au moins 700.000.000 FCFA. Cette restructuration devrait permettre à l’unité de pouvoir fonctionner en produisant essentiellement de la limonade dans un premier temps.

Commentaires
Numéro d'édition: 351

One comment

  1. Je pense en toute sincérité que l’Etat devrait rétrocéder BRAFASO à l’opérateur SOGLI P. Mohamed qui en a eu l’idée. Le système de Partenariat Public Privé (PPP) devrait être utilisé pour ce faire au lieu de faire un recul en allant encore vers des investisseurs étrangers.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.