DBS

DBS

• 771,54 km de routes bitumées et réhabilitées en 4 ans    

Le Plan national de développement économique et social (PNDES) tire vers sa fin.

A l’heure du bilan, on note que dans son volet infrastructures routières, un accent particulier a été mis sur le renforcement du désenclavement, avec un accent sur les zones rurales.

En effet, 1.928,33 km de pistes rurales ont été réalisés entre 2016 et 2019, portant à 33,11% en 2019, la proportion de pistes rurales, contre 27% en 2015. Au cours de la même période, 771,54 km de routes ont été bitumés et réhabilités, dont l’achèvement de 117,6 km de voiries urbaines ayant permis de porter à 26,72% en 2019, le pourcentage des routes bitumées, contre 24% en 2015. L’entretien courant du réseau classé et des pistes rurales a concerné 18.463 km et l’entretien périodique de routes en terre a été réalisé sur 887,63 km. Enfin, des ouvrages de franchissement ont été réalisés, dont l’aire de repos à Zorgho, le pont de la SIRBA, sur l’axe Fada-Bilanga, le pont du Mouhoun à Boromo et le pont situé sur la RN03, du côté droite du barrage de Yalgo.

• Burkina Faso : 85 milliards FCFA alloués par la Banque mondiale

La Banque mondiale a approuvé, le 5 juin 2020, un financement de 147,95 millions de dollars, soit 85,811 milliards F CFA, constitué à parts égales d’un don et d’un crédit et alloué par l’Association internationale de développement (IDA) au deuxième Financement à l’appui des politiques de développement (DPF) pour la gestion des finances publiques, la croissance durable et les services de santé.

Ce financement, qui est le deuxième d’une série de trois opérations de DPF, soutiendra les réformes prévues par le Plan national de développement économique et social adopté par les autorités pour la période 2016-2020, tout en contribuant au renforcement de la réponse d’urgence à la pandémie de COVID-19. Il a pour objectifs d’améliorer la mobilisation des recettes intérieures et l’efficacité de la dépense publique, de renforcer le système de santé et les services sociaux, ainsi que d’accroître la productivité tout en réduisant l’impact environnemental des activités minières et d’élevage. « Ce programme apportera un soutien décisif pour atténuer les conséquences sanitaires et économiques de la crise de COVID-19. Avec ce DPF, la Banque mondiale contribuera au renforcement de la résilience du Burkina Faso, alors que le pays est confronté à de graves difficultés économiques, sécuritaires et humanitaires auxquelles vient aujourd’hui s’ajouter une situation de crise sanitaire, souligne Maïmouna M. Fam, responsable des opérations de la Banque mondiale pour le Burkina Faso.

Cette opération s’inscrit dans le cadre de la stratégie déployée par la Banque mondiale face à la pandémie de COVID-19 et structurée autour de trois axes d’action : sauver des vies, protéger les moyens de subsistance et assurer l’avenir en jetant les bases de la reprise à long terme. La priorité est aussi de protéger les populations vulnérables en actionnant différents leviers.

• Ministère de la Santé : 185 ambulances réceptionnées sur une commande de 300 ambulances

Le ministère de la Santé a fait le point au gouvernement de la situation d’exécution du marché d’acquisition de 300 ambulances au profit des formations sanitaires du Burkina Faso et la proposition de répartition.

« A la date du 08 juin 2020, sur les 300 ambulances, 185 ont été réceptionnées. Elles sont composées de 181 de type A et 04 de type SAMU. Pour le reste des ambulances, soit 81 de type A et 34 de type SAMU, la livraison est prévue pour fin juillet 2020 », selon le compte rendu du Conseil des ministres du 10 juin 2020. Les 185 ambulances réceptionnées seront réparties aux formations sanitaires sur recommandation du gouvernement, en attendant la réception des 115 ambulances restantes. Leur répartition se fera au fur et à mesure de leur réception.o

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page