De Bonnes Sources

• Fonds spéciaux en 2020: 590 millions FCFA pour le président du Faso et son Premier ministre
La polémique sur les montants « Fonds spéciaux » encore appelés « caisses noires » de certaines personnalités font l’actualité. En rappel, les « Fonds spéciaux » sont accordés à 4 personnalités dont le président du Faso, le Premier ministre, le président de l’Assemblée nationale et le président du Conseil constitutionnel. Ces fonds font partie des dépenses de souveraineté. Un décret fixe les conditions d’utilisation. Dans le budget de l’Etat 2020, le montant des « Fonds spéciaux » pour le président du Faso et son Premier ministre est de 590 millions FCFA, dont 350 millions FCFA pour le président du Faso et 240 millions FCFA pour le PM.
Pour le président du Faso, le montant est bien inscrit dans l’activité N°0010303 du budget programme. Au Premier ministère, le montant est prévu dans l’activité N°0050105, relative à la prise en charge des dépenses de souveraineté (fonds spéciaux).

• Théatre populaire: HK joue à l’entremetteur
Le ministre en charge de l’industrie, du commerce et de l’artisanat a parrainé la signature d’une convention entre l’Union des vendeurs de pièces détachées de cycles et cyclomoteurs basée au théâtre populaires et la société de fabrication de pneumatiques Sap olympique. C’est une action qui entre dans le cadre de la promotion des industries locales et surtout du consommer local. Ce marché est par excellence celui des pièces détachées et des deux roues. Ce protocole pourrait faire de l’Union des vendeurs un partenaire privilégié dans l’écoulement des produits Sap.

• Cession des parts de l’Etat : droit de réponse de la BCB
La Rédaction a reçu le droit de réponse ci-après de la Direction générale de la Banque commerciale du Burkina relativement à une DBS (de bonnes sources) que nous avons publiée le 9 février dernier.

Monsieur le Directeur de publication,
Dans votre parution du lundi 03 au dimanche 09 février 2020 à la page 23, dans la rubrique intitulée « DE BONNES SOURCES », une information concernant la Banque commerciale du Burkina (BCB) a été publiée.
En effet, l’article intitulé «  BCB : l’opération de cession de 40% pas encore bouclée » annonce que « … que l’opération tarde à se dénouer, faute de fonds… », laissant ainsi penser que la vente des actions de l’Etat est toujours en cours et que l’Etat du Burkina Faso attendrait environ 7 milliards F CFA de ladite vente d’actions.
Par la présente, nous vous informons que l’opération entamée en mars 2018 a connu son épilogue lors de l’Assemblée générale des actionnaires tenue le 27 mai 2019 qui a pris acte de la fin des négociations avec Lilium Capital. Par conséquent, il n’y a pas d’opération de cession d’actions toujours en cours à la BCB.
Aussi, sachant compter sur votre engagement à toujours transmettre l’information juste à vos lecteurs, nous vous invitons à faire publier ce droit de réponse.
Tout en vous souhaitant bonne réception de la présente, nous vous prions de bien vouloir agréer, Monsieur le Directeur de publication, l’expression de notre parfaite considération.

Le Directeur général
Bashir Ali KARWA

NDLR : la Rédaction prend acte de votre droit de réponse. Mais pour notre gouverne, nous aimerions savoir si Lilium Capital est définitivement retenu et a libéré sa contrepartie financière de 40%.

• Affaires: Apollinaire Compaoré lance sa Holding

Wend Kuni Group, c’est le nom de la holding que vient de créer Apollinaire Compaoré, PCA de ladite holding qui a pour mission de gérer la croissance des multiples activités du Groupe ; banque, assurances, téléphonie mobile, commerce, etc.
Le Directeur général est Abdoulaye K. Compaoré. La société a été immatriculée au registre du commerce et du crédit immobilier le 27 février 2020.o

• Usine d’eau et de boisson : les Eaux minérales d’Oulmès bientôt au Burkina ?
La société Eaux minérales d’Oulmès avait annoncé, au cours de l’année 2019, la poursuite de la mise en œuvre de son plan stratégique visant le renforcement de son marché. Une ambition qui se matérialise, selon boursenews.ca, par le démarrage des travaux de construction d’une usine d’eau et de boisson au Burkina Faso. La mise en service de cette nouvelle industrie est prévue pour le second semestre de 2020.
Notons que le chiffre d’affaires de la société, à fin 2019, a connu une hausse de 10% et s’établit à 1,6 milliard de dirhams, soit 60 milliards F CFA.

Commentaires
Numéro d'édition: 336

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.