Sabre au clair !

Demain mardi 3 mars 2020, les Secrétaires généraux des syndicats unis contre l’application de l’IUTS se retrouveront pour faire le point des « frappes chirurgicales » et les « actions ciblées » annoncées le 26 février à la Bourse du travail. Cette rencontre de mardi donnera des indications sur les marches-meetings et la grève générale reconductible annoncée du 16 au 20 mars prochain.
Le front CGT-B exige ni plus ni moins l’annulation de l’IUTS sur les primes et indemnités de tous les salariés du pays. Le remboursement du prélèvement de février.
Le front annonce une montée en puissance de ces actions afin d’obtenir gain de cause. Le gouvernement, après avoir appliqué la loi, dit ne pas fermer la porte aux discussions. Mais le ton syndical laisse entrevoir des moments difficiles pour tout le monde. Il n’envisage pas de discussion sans ce préalable.
Une reculade du gouvernement est-il possible sans perdre tout crédit et son autorité? A 10 mois des élections, c’est le plus mauvais scenario pour lui. Les syndicats, eux, ont trouvé en IUTS, le sujet mobilisateur qui leur manquait pour mettre à plat tous leurs griefs contre l’autorité.

Par Abdoulaye TAO

Commentaires
Numéro d'édition: 334

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.