Déchets plastiques

Loi N°017-2014 portant interdiction de la production, de l’importation, de la commercialisation et de la distribution des emballages et sachets plastiques non biodégradable fêtera son sixième anniversaire en mai prochain. Il faut se rendre à l’évidence, les résultats ne sont pas à la hauteur de toutes les attentes. Le zéro sachet importé restera longtemps encore un leurre. Et pour une fois, on est tous complètement responsables de cet échec : gouvernement et populations. C’est comme si cette décision avait été prise juste pour se conformer à l’air du temps : la mode écolo. Malheureusement, c’est oublier que notre incurie condamne les générations futures, tant l’impact de ces sachets non biodégradables est nocif pour la faune, la flore et même pour l’espèce humaine. Leur utilisation est quasi quotidienne, preuve que les contrôles aux frontières n’ont aucun effet et que la fraude a encore de beaux jours sur le marché. Il faudra peut-être retourner à l’école de la répression systématique des vendeurs et des utilisateurs si on veut des résultats dans ce secteur, que le biodégradable s’installe une bonne fois pour toutes. Nos amis rwandais l’ont fait, pourquoi pas nous.

Abdoulaye TAO

Commentaires
Numéro d'édition: 333

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.