Le projet est mis en œuvre dans 3 pays, à savoir la Guinée, le Sénégal et le Burkina Faso. (DR)

Secteur minier: améliorer la représentation et la participation des femmes

• Une des recommandations du projet Genre de PCQVP

• Un atelier pour évaluer la mise en œuvre du projet après 2 ans

• Des activités pour la phase suivante du projet genre identifiées

La coalition Publiez ce que vous payez (PCQVP) Afrique de l’Ouest francophone met en œuvre un projet pilote sur le genre depuis 2018. Les 13 et 14 février 2020, elle a organisé à Conakry en Guinée, un atelier régional d’évaluation et d’apprentissage du projet.
Le projet est mis en œuvre dans 3 pays, à savoir la Guinée, le Sénégal et le Burkina Faso. Chaque pays a produit un rapport sur la situation du genre dans le secteur extractif. Ils mettent l’accent sur le genre dans la mise en œuvre du processus Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) et dans les coalitions PCQVP. Le rapport final du projet a fait l’objet d’une présentation à des acteurs de la société civile, de l’ITIE, des médias et des partenaires techniques et financiers du Burkina Faso en juillet 2019.
Après 2 ans de mise en œuvre, «il était temps de s’arrêter et d’évaluer ce qui a été fait pour s’assurer que nous sommes sur la bonne voie. S’il y a des corrections, nous allons les apporter et avancer», a déclaré Dr Alpha Abdoulaye Diallo, président de Publiez ce que vous payez Guinée, pour justifier la tenue de cet atelier.
Il a indiqué que dans le cadre de ce projet pilote, l’expérimentation du genre avait fait son chemin, dont le sommet a été la conférence internationale sur l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), tenue à Paris en 2019. Au cours de cette conférence, PCQVP s’est appuyé sur les résultats de ce projet pour faire un plaidoyer qui a été entendu. Aujourd’hui, ajoute Dr Diallo: «La norme ITIE 2019 prend en compte le genre. Désormais, les données publiées dans les rapports ITIE devaient désagréger les données collectées pour faire figurer les données sur le genre. Une victoire dans le parcours de la coalition».
Demba Seydi, Coordonnateur régional Afrique de l’Ouest francophone de PCQVP, a fait l’historique du projet. Il a informé que c’est en fin 2017 que des hypothèses sur la prise en compte de la justice sociale dans les industries extractives avaient été formulées, sur la base d’informations factuelles. De ces hypothèses a été formulé ce projet-pilote sur la préoccupation genre dans le secteur extractif.
L’angle choisi a été l’ITIE, pour la simple raison qu’elle demeure l’unique cadre qui regroupe tous les acteurs des industries extractives. C’est encore l’ITIE qui partage les données sur le secteur et qui peut contribuer au changement de perception. Le projet s’est fixé comme objectifs initiaux, de sensibiliser les acteurs cibles; ITIE et PCQVP pour une meilleure compréhension du fait que les hommes et les femmes sont touchés différemment par les activités extractives, en termes d’impacts vécus et de participation. Tels types de données pourraient être utiles pour travailler à l’atténuation de ces impacts.
Le projet comptait divulguer, à travers l’ITIE, des données liées au genre dans les industries extractives. Il recherchait à améliorer les capacités des coalitions PCQVP et de l’ITIE et de promouvoir le droit de participation et d’expression des femmes.
Charlotte Boyer, Consultante dans le cadre de ce projet, a déroulé les objectifs de l’atelier qui vise à identifier et analyser les progrès, résultats et impacts du projet, identifier la contribution du projet aux changements observés pendant la durée du projet, identifier les défis, les obstacles rencontrés et les apprentissages qui en ont découlé. L’atelier visait enfin à informer la future stratégie genre de PCQVP.
Elle a, pour sa part, reconnu que le projet est piloté sur plusieurs aspects. Le thème sur le genre est en lui-même nouveau, tout comme la coordination du projet sur plusieurs pays. C’est la première fois que PCQVP coordonne un projet dans 03 pays simultanément. L’analyse institutionnelle qui a été faite sur la prise en compte du genre dans l’ITIE et dans les coalitions PCQVP est nouvelle. C’est aussi la première fois que PCQVP organise un atelier d’apprentissage d’un projet. Pour atteindre ces objectifs, les participants, ont durant les 2 jours, retracé le parcours du projet. Ils ont mesuré les progrès réalisés à l’issue d’une analyse collective des activités du projet et de leurs impacts. Ils ont planifié l’avenir en formulant des recommandations pour la phase suivante du projet genre.
La rencontre a connu la participation de représentants de partenaires de PCQVP-Guinée comme l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives de la Guinée (ITIE-Guinée), la Chambre des mines de Guinée, l’Ambassade d’Espagne en Guinée.
Abdoulaye Soumma, représentant d’ITIE-Guinée, a reconnu que la femme a toujours été au cœur des combats dans l’histoire. Il se réjouit aujourd’hui que ce projet-pilote Genre fasse l’objet d’une évaluation. Le représentant d’ITIE-Guiné note que PCQVP mène un noble combat qui a abouti à la prise en compte du genre dans la norme ITIE 2019, tout en rappelant que l’ITIE a été créée grâce à PCQVP. Il a souhaité que l’atelier aboutisse à des recommandations pour une nouvelle feuille de route pour le genre dans les industries extractives, parce que l’ITIE ne peut plus occulter le genre dans toutes ses activités, a-t-il conclu.

Elie KABORE


Recommandations formulées lors de la restitution au Burkina Faso

Améliorer la représentation et la participation des femmes au sein de l’ITIE-Burkina
Publier des données désagrégées par sexe dans les rapports ITIE et suivre la prise en compte du genre par l’ITIE
Améliorer la participation des femmes aux activités de sensibilisation de l’ITIE
Améliorer la participation des femmes aux activités de sensibilisation de l’ITIE
Intégration d’une perspective genre au sein de PCQVP Campagne pour une prise en compte de la femme dans la gouvernance et les bénéficiaires du Fonds minier de développement local .

Commentaires
Numéro d'édition: 332

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.