Focus

Prévention contre le coronavirus : L’Ambassade de Chine fait le point

Le coronavirus a déjà, à son actif, 20.527 cas confirmés, 23.214 cas suspectés et 426 décès en
Chine. Face à une telle urgence sanitaire, la Chine populaire a déployé des mesures pour lutter contre le mal qui sévit. C’est dans un tel contexte que l’Ambassade de la République populaire de Chine au Burkina Faso a initié une conférence de presse le 4 février pour faire le point de l’évolution du virus et réaffirmer sa volonté d’aider et d’accompagner le peuple burkinabè dans la prévention de cette maladie.
Cette conférence de presse a été animée par l’Ambassadeur de la Chine au Burkina, Li Jian, et la Représentante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Burkina, Dr Diarra Nama. Selon l’Ambassadeur de la Chine au Burkina, Li Jian: «Dès que les laboratoires biologiques chinois ont réussi à analyser et obtenir des séquences d’ADN du virus, les scientifiques chinois les ont apportés à l’OMS, ce qui a permis d’alerter l’opinion internationale».
Ce dernier a, par ailleurs, confié que cette crise que la Chine traverse affectait son économie, mais la Chine continue ses activités commerciales avec le reste du monde tout en luttant contre le coronavirus. Il est profondément convaincu qu’après avoir éradiqué cette maladie, l’économie chinoise s’envolera de plus belle. Il a aussi salué la compassion et la solidarité de la communauté internationale à l’égard de la Chine.

Pour ce qui est de la prévention au Burkina Faso, l’Ambassade de Chine entend collaborer avec le ministère de la Santé. (DR)

De nombreuses mesures prises contre le fléau
Mais en attendant, il faut parer à ce mal et pour ce faire, le gouvernement chinois a pris des mesures drastiques et draconiennes. Au regard du nombre de contaminés, la Chine a construit deux grands hôpitaux de référence à Wuhan pour y placer les personnes contaminées en quarantaine et leur apporter les soins appropriés.
Le premier hôpital de 1.000 lits a été construit à Huoshenshan en 10 jours, il est déjà fonctionnel à la date du 3 février 2020. Quant au deuxième avec environ 1.600 lits, il est implanté à Leishenshan et est fonctionnel à la date du 5 février 2020. En plus de ces efforts de construction, plus de 1.000 membres du personnel médical militaire de l’Armée populaire de libération ont été dépêchés sur les lieux.
En plus de cela, plusieurs autres sites ont été aménagés pour accueillir les malades et de nombreux personnels mobilisés. Pour contenir la transmission du virus, toute la province du Hubei avec l’ensemble de ses villes est en train d’être mise en quarantaine. Il y a également des actions de sensibilisation sur les méthodes de prévention et aussi la désinfection des quartiers et villes.
Pour ce qui est de la prévention au Burkina Faso, l’Ambassade de Chine entend collaborer avec le ministère de la Santé. Elle a déjà interdit aux ressortissants chinois rentrés en Chine de revenir rapidement, mais plutôt de prolonger leur séjour en Chine afin de minimiser les risques. Elle a, par ailleurs, aidé le Burkina Faso à designer et préparer les hôpitaux de confinement pour d’éventuels cas. Il s’agit, entre autres, de l’hôpital de Bogodogo et de Tengandogo. Au-delà de cela, il y a une assistance technique et matérielle à travers les partages de connaissances.
La Représentante de l’Organisation mondiale de la santé au Burkina, Dr Diarra Nama, a confirmé l’envoi de réactifs au laboratoire de diagnostic au Burkina Faso. Toute une batterie de mesures préventives déployée afin de contenir la progression du virus.

Rachid OUEDRAOGO (Collaborateur)


 

Mesures et précautions personnelles contre le virus

Découvert à la fin des années 60, le coronavirus ou 2019- nCoV est une maladie zoonotique. Il s’agit d’une famille de virus susceptible de provoquer des maladies respiratoires plus ou moins graves, allant du simple rhume à des pathologies sévères qui peuvent devenir mortelles. Nommé ainsi car l’enveloppe qui l’entoure possède une forme de couronne, le 2019-nCoV peut créer des infections nouvelles qui sont causées par des modifications ou des mutations du virus.
Pour se protéger du coronavirus 2019-nCoV, en cas de suspicion de contagion, il faut se laver régulièrement les mains avec une solution hydro alcoolique, tousser dans son coude, éviter les personnes à risque ou encore porter un masque chirurgical.
Un suivi médical de 14 jours est recommandé en cas d’apparition des symptômes pour déterminer si oui ou non on est contaminé.
En Chine, les nouvelles technologies sont utilisées dans la lutte contre le coronavirus, ainsi donc dans les quartiers, les températures des populations sont mesurées à l’aide de drones munis de capteurs et caméras thermiques. Un fabriquant a également mis à la disposition de l’hôpital de Wuhan, des serveurs androïdes pour livrer les repas aux malades.

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page