Femmes de Houndé soutenues par la Mine dans leurs activités de maraîchage. (DR)

Endeavour Mining : La responsabilité sociale démontrée à Houndé et Karma

• 490 millions FCFA versés par la mine de Houndé pour le FMDL

• Des projets de développement communautaires financés par Karma

• 41.500.000 F CFA pour les projets liés à l’éducation

Dans le cadre de sa responsabilité sociale et de son engagement à contribuer considérablement au développement local, Endeavour Mining, la compagnie minière qui détient les mines de Houndé dans la province du Tuy, et de Karma dans la province du Yatenga, au Burkina Faso, a poursuivi ses efforts d’investissements sociaux dans ses zones d’activités tout au long de l’année 2019.
La mine de Houndé (Houndé Gold Operations, HGO) a versé 490 millions F CFA, qui représente une partie du Fonds minier de développement local (FMDL), et signé la convention FMDL entre elle et le ministère des Mines, gage de son engagement à s’acquitter du FMDL conformément à la législation.
HGO a été la première société minière concernée par le FMDL, à signer cette convention. La mine de Karma a, quant à elle, financé plus de 700 millions F CFA pour la réalisation de projets de développement communautaires, au cours de l’année 2019.
Tout comme les années antérieures, les villages impactés par les mines de Houndé et de Karma ont bénéficié de plusieurs réalisations sociales en 2019 telles que la construction et la rénovation de centres de santé, la construction de salles de classes, la réalisation de forages d’eau potable, le financement d’activités génératrices de revenus au profit des jeunes et des femmes ainsi que l’appui à l’éducation et à la formation. Dans le domaine de l’éducation, le Groupe Endeavour Mining a lancé un programme de bourse d’excellence au Burkina Faso depuis 2017, dont les bénéficiaires sont des élèves des zones impactées (Ouahigouya et Houndé) par les activités de ses mines.

Visite des communautés voisines sur le site de Karma. (DR)

A ce jour, ce sont trois promotions, 18 étudiants au total, qui bénéficient de ces bourses universitaires après l’obtention de leur baccalauréat. 3 d’entre eux poursuivent, cette année, des études d’ingénieur à l’institut 2iE du Burkina Faso et à l’Institut UniSalle de Beauvais en France. C’est un investissement de plus de 60 millions FCFA depuis le début de ce programme.
La mine de Houndé, en plus du versement d’une partie du FMDL, a poursuivi ses investissements sociaux qui concourent à l’amélioration des conditions de vie des populations voisines. La mine a réalisé des projets sociaux dans le domaine de la santé, de l’accès à l’eau, de l’éducation, et de la sécurité alimentaire.
HGO a ainsi offert un kit complet de radiologie au Centre médical avec antenne chirurgicale de Houndé et des équipements sanitaires au Centre de santé et de promotion sociale du secteur 4 de Houndé, le tout d’une valeur de plus de 44 millions F CFA.
Elle a aussi réalisé, en collaboration avec l’ONEA (Office national de l’eau et de l’assainissement), un projet d’assainissement visant à augmenter l’accès à l’eau potable de la ville de Houndé d’un coût global de 17.897.000 F CFA.
HGO a aussi financé la construction d’une école constituée de 3 classes équipées à Bouéré et octroyé des bourses d’études universitaires à 8 élèves de la province du Tuy pour leurs formations universitaires dans des filières scientifiques.
Le coût total de ces projets liés à l’éducation s’élève à 41.500.000 F CFA. Pour l’amélioration des conditions de vie des populations locales, HGO a investi 38.600.000 FCFA dans le développement des projets de culture maraîchère et de production du soja, une des cultures phares de la zone, au bénéfice d’une centaine de femmes de la zone impactée par les activités de la mine. La mine de Karma n’est pas en reste. En 2019, elle a financé à hauteur de 789.848.648 F CFA des projets sociaux dans le cadre de sa politique de responsabilité sociale axée sur la santé, l’eau et l’assainissement, la formation et l’amélioration du cadre de vie des populations locales.
C’est ainsi qu’elle a procédé au bitumage partiel de la route départementale RD149 ainsi qu’à son assainissement pour plus de 500 millions F CFA. La mine a aussi réalisé des forages d’eau potable et un forage pastoral pour les villages de Namissiguima et de Rambi. Les personnes impactées par les activités de la mine de Karma ont bénéficié d’accompagnements de la mine au cours de l’année 2019, dans le cadre du plan de restauration de leurs moyens de subsistance.
Elles ont reçu des intrants agricoles pour améliorer leurs cultures et obtenu la réalisation de fosses fumières pour la production de fumure organique nécessaire à l’augmentation de la production agricole.
Les femmes issues des zones impactées ont pu développer, avec l’aide financière de la mine, des activités génératrices de revenus. Elles ont reçu deux moulins à grains ainsi que leur installation dans des espaces aménagés à cet effet, qui facilitent la transformation des graines en poudre ou en pâte, à usage personnel ou commercial.
Les jeunes de la Commune de Namissiguima ont aussi bénéficié d’appui financier à hauteur de 12.330.000 F CFA de la mine de Karma pour la réalisation de leur projet d’embouche bovine, à travers l’association jeunesse Songtaaba pour le développement de la Commune de Namissiguima.
En ce qui concerne l’éducation et la formation, la mine de Karma a financé la formation de 13 jeunes des trois Communes impactées en métiers miniers. Ces jeunes bénéficieront d’une formation académique en structure métallique, en auto-électricité, en mécanique d’engins lourds et maintenance industrielle au lycée professionnel Naaba Kango de Ouahigouya. La formation, qui durera 18 mois, sera alternée entre théorie et pratique au sein de la mine où ces jeunes auront l’accompagnement de professionnels du domaine des mines.
«Endeavour Mining entend continuer ces investissements mais aussi mettre l’accent sur des projets qui viendront renforcer l’économie locale. Des projets qui seront de véritables pôles de croissance économique dans chacune de nos zones d’activités sont prévus à Houndé et à Ouahigouya. Ces projets dont le premier au Burkina Faso sera lancé dans la province du Tuy concernent la filière bétail-viande. Il faut noter que ces projets socioéconomiques structurants vont impacter durablement nos communautés hôtes»,  déclare Adama Soro, le Directeur national d’Endeavour Mining au Burkina Faso.

JB

 

Commentaires
Numéro d'édition: 327

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.