Photo de famille de la deuxième équipe médicale partante. (DR)

Coopération sino-burkinabè : Fin de mission pour la deuxième équipe médicale

• Elle dresse un bilan satisfaisant

• Environ 1.000 patients pris en charge par les spécialistes chinois

• La troisième mission prend la relève

Après 12 mois jour pour jour à lutter contre les maladies et à sauver des vies, la deuxième délégation médicale chinoise est au terme de sa mission. A l’occasion du départ de cette équipe médicale et de l’arrivée de la troisième, l’Ambassade de la République populaire de Chine a organisé une cérémonie d’au revoir et de bienvenue. C’était le 6 janvier 2020, à la résidence de l’Ambassadeur.

Photo de famille de la troisième et nouvelle équipe médicale . (DR)

L’Ambassadeur de la République populaire de Chine, Li Jian, à propos de la mission médicale, a déclaré que c’était une preuve de solidarité de son pays envers le Burkina Faso. Il a, notamment, félicité la deuxième équipe partante pour leur dévotion malgré l’insécurité. En effet, selon les propos du Directeur général du CHU Tengandogo, Alexandre Sanfo, «la deuxième équipe composée de 7 médecins spécialistes et de deux autres en soutien ont travaillé avec abnégation, et en parfaite harmonie avec leurs collègues burkinabè, pendant leur séjour au Burkina Faso». C’est ainsi que des orthopédistes, chirurgiens thoraciques, anesthésistes, cardiologues, depuis le 4 décembre 2018, ont fourni des soins dans de nombreuses provinces du Burkina Faso, faisant ainsi le bonheur de la population rurale parfois délaissée.
En effet, cette équipe a soigné plus de 1.000 patients et participé à plus de 500 interventions différentes. Outre cela, il y a environ 400 patients qui ont été soignés de la cataracte par les médecins chinois.
Le représentant de la troisième mission médicale a confié qu’ils garderaient une bonne discipline dans leurs travaux. Il a, par ailleurs, affirmé que son équipe serait à la hauteur de la mission.
Quant au représentant de la ministre de la Santé, Dr Salif Sankara, après avoir remercié l’équipe partante, a souhaité la bienvenue à la nouvelle équipe. Il a, par ailleurs, émis les vœux que cette équipe médicale puisse s’adapter facilement.
Cependant, le Directeur général du CHU Tengandogo, Alexandre Sanfo, après avoir exprimé sa gratitude à l’endroit de la Chine, a saisi l’occasion pour exposer des difficultés. Il a affirmé que le CHU de Tengandogo rencontrait plusieurs difficultés liées au manque de matériel, ou à des pannes techniques, c’est le cas de l’IRN. Ce dernier fonde l’espoir que la République populaire de Chine, dans son élan de coopération avec le Burkina Faso, prêtera une oreille attentive à ses doléances. A l’issue de la cérémonie, les membres de la deuxième délégation médicale ont reçu des attestations, en plus des modestes présents en guise de souvenir du Burkina Faso.

Rachid OUEDRAOGO (Collaborateur)


Le soutien de la Chine à travers sa Croix-Rouge

La Croix-Rouge Chine est la Croix-Rouge nationale de la République populaire de Chine. Elle a été fondée le 10 mars 1904, durant la guerre russo-japonaise, sous le nom de «Comité international de la Croix-Rouge de Shanghaï». Elle a mandat pour fonctionner en temps de guerre comme en temps de paix. C’est dans le cadre de la reprise des relations entre le Burkina et la Chine que la Croix-Rouge chinoise envoie des médecins spécialistes au Burkina Faso, pour améliorer l’offre de santé publique.
Cette aide vient en appui à la réhabilitation du CHR de Koudougou. Cependant, les médecins chinois parcourent les zones rurales où l’offre médicale est faible pour soulager les populations locales.

Commentaires
Numéro d'édition: 327

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.