Editorial

IUTS

La loi de finances 2020 vient d’être adoptée par l’Assemblée nationale, le 5 décembre 2019, avec son lot de nouvelles mesures fiscales.
L’Economiste du Faso a déjà donné un aperçu de celle-ci dans son édition du 2 décembre. Parmi elles, il ya une mesure qui avait été annoncée par le gouvernement lors des concertations avec les syndicats. Il s’agit de l’application effective de l’IUTS sur les indemnités de logement, de transport et de fonction des fonctionnaires. Ceux-ci en avaient été exemptés jusque-là, à la demande des syndicats de fonctionnaires.
Avec la loi de finances 2020, c’est la fin de cette «exonération». Le gouvernement, s’appuyant sur les efforts financiers faits depuis lors en termes d’augmentation des salaires et des indemnités, entend désormais faire jouer l’équité entre les contribuables. Cependant, il a atténué le prélèvement en relevant les taux à partir desquels cet impôt est dû. Une façon pour lui de couper la poire en deux. Reste à savoir comment cette mesure sera accueillie par les syndicats qui n’en voulaient pas du tout.

Par Abdoulaye TAO.

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page