Réhabilitation et bitumage de 62,6 km de voiries à Tenkodogo; construction d’un stade régional et d’un plateau omnisport... De beaux projets dont la majorité est achevée. (Ph: L’Economiste du Faso)

11-Décembre 2019 : Tenko: La «Vieille Terre» se pare de ses plus beaux atouts

Qui l’aurait cru. La vieille terre se pare de ses atouts les plus luxueux pour recevoir les illustres hôtes le temps d’une fête. Tenkodogo a changé, évolué, s’est fait belle en l’honneur de ses illustres hôtes maîtres et patrons de toujours, les Mossi, représentés par le premier homme du pays, le Président Roch Marc Christian Kaboré.
Mais rendons à César ce qui lui appartient. Pour tous les Mossi, la vieille terre est toujours vénérée, car ici, prirent naissance les différentes dynasties qui régnèrent sur les puissants royaumes de Tenkodogo, de l’Oubritenga (Ouagadougou) et du Yatenga (Ouahigouya). En effet, c’est à Tenkodogo que s’est installé Ouédraogo, fils de la Princesse Yennenga et du chasseur Rialé, petit fils du Roi de Gambaga (au nord-Ghana).
Selon la tradition, son fils Rawa alla dans le Nord fonder le Zandoma (embryon du futur royaume du Yatenga), tandis que son petit-fils Oubri partait à la conquête de l’Ouest et fondait le royaume de l’Oubritenga («Terre d’Oubri» et sa capitale Ouagadougou.
Pour ce 11-Décembre, la ville a mis les petits plats dans les grands. Hôtels, lieux de plaisance, Tenkodogo est le cadre idéal pour les rencontres et les célébrations. La Commune couvre une superficie de 1.147 km² et regroupe, en plus de la ville, 83 villages et compte une population résidante de 130.084 habitants, en majorité jeunes.
Le temps d’une journée, les Tenkodogolais vont mettre en berne leurs activités de tous les jours, à savoir l’agriculture, l’élevage, la sylviculture et le commerce, afin de jouer aux parfaits maîtres de maison.
Et la ville a de quoi séduire les visiteurs. De par sa position stratégique, au regard de sa proximité avec le Togo, le commerce est une activité des plus rentables. La plupart des marchandises viennent de Cinkansé, et sur le marché, on trouve des articles d’alimentation, de lainage, des appareils divers, des bricoles et des matériaux de construction de toutes sortes.
De plus, pour la célébration du 59e anniversaire de notre indépendance, le chef-lieu de la région du Centre-Est a reçu une enveloppe de 30 milliards F CFA pour accueillir la fête nationale. Une date qui marque aussi les 100 ans de création (ex-Haute-Volta), d’où le thème retenu «100 ans de la création du Burkina Faso: devoir de mémoire et engagement patriotique en vue de la construction de l’État-nation».
Pour cette fête qui s’annonce déjà «grandiose», le Secrétariat permanent du Comité national d’organisation du 11-Décembre (SP/CNO) a mis les petits plats dans les grands. Réhabilitation et bitumage de 62,6 km de voiries à Tenkodogo; construction d’un stade régional et d’un plateau omnisport; construction d’un centre de formation professionnelle à vocation agricole à Bagré; construction d’une place de la Nation, de logements sociaux et économiques; réfection et réhabilitation des bâtiments administratifs de la région….
De beaux projets dont la majorité est achevée. Même si ça et là, on remarque des maisons qui ne seront pas achevées à temps pour la grande messe de l’indépendance du pays. Quoi qu’il en soit, l’on ne peut attendre d’un esclave qu’il termine le travail à temps!

JB

Commentaires
Numéro d'édition: 323

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.