Pour ce qui est des engrais, 11.239.069 kg ont été distribués sur 11.910.755 kg réceptionnés. (DR)

Distribution des intrants agricoles: un taux satisfaisant

• Au titre de la campagne agricole 2018-2019

• Malgré l’incident du boycott des agents d’encadrement

• Un taux de remboursement satisfaisant

Depuis 2008, c’est devenu une tradition pour l’Etat burkinabè de mettre à la disposition des producteurs agricoles, des intrants, du matériel agricole et des animaux de trait à prix subventionnés, en vue d’accroître la productivité et la production agricoles.
Il ressort du rapport provisoire du bilan des opérations de distribution des intrants, équipements agricoles et animaux de trait de la campagne agricole 2018-2019 rendu public en mars 2019, qu’au titre de la campagne agricole 2018-2019, un incident majeur a failli faire capoter le mécanisme.
Il s’agit du boycott de l’opération de distribution par le mouvement syndical des agents d’encadrement. Fort heureusement, tout cela a été rattrapé grâce à l’implication des autorités régionales, provinciales et communales, des représentants des bénéficiaires que sont les Chambres régionales d’agriculture (CRA) et la Confédération paysanne du Faso (CPF) dans la distribution de ces intrants et équipements agricoles.
Ces acteurs ont été sollicités pour accompagner le ministère dans la mise à disposition des facteurs de production aux agriculteurs dans les meilleurs délais. Toute chose qui a permis d’engranger des taux de distribution satisfaisants.
En effet, les résultats issus du bilan indiquent des taux de distribution de 97,42 % pour les semences, 95,57% pour les engrais, 99,12 % pour le matériel agricole et 100% pour les animaux de trait.
C’est ainsi que les appuis apportés dans le cadre de la subvention étaient de 16.000 tonnes d’engrais minéraux, 11 tonnes d’activeurs de compost, 1.000 tonnes de fumure organique, 1.800 tonnes de Burkina Phosphate, 7.000 tonnes de semences de variétés améliorées, 1.150.000 boutures, 27.200 unités de matériels agricoles et 10.500 animaux de trait. 20.000 litres de pesticides, 27.400 unités d’équipements agricoles.
Pour ce qui est des engrais, 11.239.069 kg ont été distribués sur 11.910.755 kg réceptionnés, soit un taux de distribution de 95,52% dans les 13 régions que compte le pays. 60.410 kg ont été prélevés pour les outils de vulgarisation et 83.700 kg pour les membres des Commissions départementales de distribution.
Les bénéficiaires des engrais sont au nombre de 108.469 producteurs, dont 31.797 femmes; bien que partiel, cela représente 29.31% des bénéficiaires. Le nombre des bénéficiaires n’est pas disponible dans toutes les régions.

Plus de 16 milliards FCFA dans l’achat des intrants
Dans toutes les régions, les quantités de matériel agricole initialement prévues ont été livrées et réceptionnées, excepté la région des Cascades. Les animaux ont été distribués à 10 499 producteurs, dont 5 991 femmes, ce qui représente un taux de distribution de 57,06% au profit des femmes.
Les animaux qui étaient prévus initialement pour la Direction générale des productions végétales (DGPV) (60 bovins et 25 asins) en vue d’appuyer les producteurs déplacés du ranch de Nazinga ont été répartis entre les régions du Plateau central, du Centre-Sud, du Centre, du Centre-Nord, du Centre-Ouest et le CAP/M. Pour l’achat des semences agricoles, l’Etat burkinabè a déboursé la somme de 456.896.578 F CFA, pour les engrais, 2.594.929.145 F CFA.
Au total, c’est un montant de plus de 16 milliards FCFA que le gouvernement a consenti à cette opération. Cet effort financier, conjugué avec d’autres facteurs, a permis au Burkina Faso d’enregistrer, au titre de la campagne agricole 2018-2019, une production céréalière prévisionnelle de 4.953.257 tonnes représentant une hausse de 21% par rapport à la saison écoulée. Cette information a été donnée aux journalistes au cours d’un point de presse animé le 28 décembre 2018 à Ouagadougou, par l’ancien ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, Jacob Ouédraogo. Le rapport 2019 révèle aussi que dans la plupart des régions, les contributions des bénéficiaires ont été reversées dans le compte Trésor Promotion Riz au lieu du compte PUNMA. La totalité des montants attendus de la contribution des producteurs pour l’acquisition des animaux de trait a été versée.
A regarder de près dans le rapport, le taux de remboursement par les principaux bénéficiaires que sont les producteurs et productrices atteint plus de 95%. Un fait remarquable est que les productrices sont prioritaires dans la distribution de certaines semences telles que le niébé, cédé gratuitement aux femmes individuelles ou organisées.

Ambèternifa Crépin SOMDA

Commentaires
Numéro d'édition: 313

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.