Dossier

Restaurant Faso Maroc : Un mélange culturel comme recette

La coopération bilatérale entre le Burkina Faso et le Maroc s’est accentuée depuis un certain nombre d’années. Cependant, au-delà des relations diplomatiques qu’entretiennent ces deux pays, il y a un échange culturel intercommunautaire. Cet échange culturel concerne aussi la restauration. Le restaurant Faso Maroc est le point de rencontre entre les deux cultures culinaires.
Ce restaurant dont les promoteurs sont Adama Zoungrana de nationalité burkinabè et son épouse, Najat Belamari, de nationalité marocaine, illustre assez bien le mélange culturel. Créé en 2011, «Faso Maroc» est situé dans la zone de Ouaga 2000, non loin de Joly Hôtel. Ce lieu de gastronomie se distingue par sa décoration extérieure et intérieure qui traduit fidèlement ce mélange culturel, du hall avec la toiture en paille taillée sur mesure en forme de case à la tente teintée de motifs marocains, chaque culture y trouve son compte.
Par ailleurs, de nombreuses spécialités burkinabè et marocaines y sont servies, dont le tagine, le gonré, et les gâteaux marocains.
Selon la promotrice, Najat Belamari, l’une des ambitions qui ont prévalu à la création de ce restaurant, c’est d’offrir un cadre ou elle pourra non seulement valoriser sa culture marocaine, mais aussi permettre cet échange culturel. Elle a, par ailleurs, confié que l’affluence dans le restaurant était en baisse, quelques situations sécuritaires obligent. Une clientèle composée dans sa grande majorité de Burkinabè et d’étrangers.
Cette dernière a déploré, notamment, le manque de personnel qualifié et stable, une situation qui constitue aussi un handicap au développement de son restaurant. Quant au copromoteur de Faso Maroc, Adama Zoungrana,  il estime ne pas avoir de retour sur investissement tel qu’il l’espérait. Le couple Zoungrana fonde le vœu que la situation économique évolue et que cela influe sur ses recettes.

Rachid OUEDRAOGO (Collaborateur)


L’art culinaire comme expression de la culture

L’art culinaire fait partie intégrante des traits caractéristiques de la culture. La nourriture et l’art culinaire dans son ensemble, sont l’expression culturelle du peuple auquel ils appartiennent, c’est un langage qui est exprimé à travers des ingrédients typiques, des méthodes et des techniques de préparation, de consommation et du partage des repas préparés. La nourriture devient ainsi une méthode d’analyse et de connaissance de la société, de la culture et des institutions, des croyances religieuses, des statuts sociaux, des attitudes personnelles et collectives d’un peuple et de son identité.

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page