Ma patrie, mon eldorado  : La construction du rêve burkinabè

• Un projet conduit par AJUDS

• D’environ 1 milliard F CFA pour 351 Communes

• 1.000 jeunes par Commune en bénéficieront

Comment se décline le rêve burkinabè? La question a conduit l’Association des jeunes unis pour un développement solidaire (AJUDS) à lancer un projet intitulé «Ma patrie, mon eldorado», dont le lancement officiel a eu lieu le samedi 13 juillet 2019 à Ouagadougou. Avec pour thème «Jeune, après ta révolte politique, ta révolte économique», le projet concerne tout le territoire national, et a pour vocation de former en entrepreneuriat et financer des jeunes dans plusieurs secteurs d’activités utiles à la Commune et à la région. Le lancement du projet a été l’occasion de réunir en plus du comité d’organisation, les différents Maires des Communes avec de nombreux jeunes. Un ambitieux projet qui est estimé à 1 milliard et dont bénéficieront 351 Communes.
Ce projet aura comme base ou référentiel une charte qui encadrera toutes les activités, il s’agira non seulement de réunir toutes les compétences afin de produire un document national, mais aussi de former les jeunes en entrepreneuriat et en gestion de projet. Selon le comité d’organisation, dirigé par Marcel Sanou, toutes les Communes rurales seront amenées à apporter la somme de 3.500.000 FCFA, après quoi il sera demandé un sursaut patriotique à toutes les forces vives de ces Communes, à défaut, il sera fait recours aux Ambassades et aux organismes partenaires.
Cependant, les Communes urbaines devront cotiser à hauteur de 5 millions FCFA afin de soutenir le projet. Marcel Sanou a, par ailleurs, appelé les Maires des Communes à la collaboration et surtout à la prise de dispositions idoines afin d’assurer le bon déroulement du projet.
Toutes les Communes inscrites devront présenter environ 1.000 jeunes à former de façon apolitique. «Il faut une approche différente pour parvenir au développement», a affirmé M. Sanou.
Une initiative à laquelle ceux qui veulent adhérer doivent payer des frais d’inscription s’élevant à 50.000 FCFA, pour être pris en compte dans le projet.
Après avoir confirmé leur disponibilité à accompagner le projet en qualité de Maires et élus locaux, le Maire de la Commune de Ouahigouya, Basile Boureima Ouédraogo, a insisté sur son importance: «Ce projet est très important, surtout pour les jeunes qui ont été déscolarisés très tôt»..

Rachid OUEDRAOGO (Collaborateur)


Le rêve burkinabè comme leitmotiv

L’Association des jeunes unis pour un développement solidaire (AJUDS), à travers le projet ma patrie mon eldorado: «jeune, après ta révolte politique, ta révolte économique», a pour ambition d’impulser un nouvel élan de développement. Il s’agit pour eux d’insuffler un idéal ou une philosophie de vie qui, à l’instar du rêve américain, fera du «rêve burkinabè» un moteur de développement. Pour un tel projet, la structure compte sur l’aide fondamentale des coachs en développement personnel .Ainsi donc, un coach en développement personnel est un acteur qui accompagne ses clients ou abonnés dans l›atteinte de leurs objectifs. Il s›agit donc avant tout, d’un expert en développement personnel. Ces professionnels sont généralement capables de trouver des solutions à plusieurs problèmes de motivation.

Commentaires
Numéro d'édition: 308

One comment

  1. Félicitations à l’AJUDS pour cette noble initiative.
    Plein succès !
    Que Dieu bénisse !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.