De Bonnes Sources

• Discours sur la situation de la Nation: reporté pour le 16 mai 2019

Le discours sur la situation de la Nation que le Premier ministre, Christophe Dabiré,devait prononcer à l’Assemblée nationale le jeudi 9 mai 2019 a été reporté pour le 16 mai 2019 à 10h00. Par cet exercice, le Premier ministre expose la situation de la Nation. En rappel, le discours sur la situation de la Nation est une exigence de l’article 109 de la Constitution: « Le Premier ministre expose directement aux députés la situation de la Nation lors de l’ouverture de la première session de l’Assemblée nationale. Cet exposé est suivi de débats mais ne donne lieu à aucun vote ».

• Cadastre minier: 481 titres miniers et autorisations valides en 2019
A la date du 29 avril 2019, le Burkina Faso comptait 481 titres miniers et autorisations valides. Ces titres miniers et autorisations comprennent 348 permis de recherche, 26 permis d’exploitation industrielle, 32 permis d’exploitation semi-mécanisés, 26 autorisations d’exploitation artisanale traditionnelle et 78 autorisations d’exploitation de substances de carrières. Ces informations ont été communiquées par le ministre des Mines et des Carrières, OumarouIdani, le 3 mai 2019 au cours d’une conférence de presse.

• Le secteur banques et établissements financiers dispose d’une convention collective
Les travailleurs des banques et établissements financiers représentés par les partenaires sociaux et les responsables des banques et établissements financiersont signé une convention collective le 6 mai 2019 à Ouagadougou. Cette convention collective est l’aboutissement de négociations sous l’égide du ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale. Elle vient harmoniser les pratiques dans les banques et établissements financiers à caractère bancaire, en fixant le plancher minimum de droits et obligations qui doit être observé pour préserver les bonnes conditions de travail et de vie ainsi que la paix sociale dans ce secteur d’activité, selon un communiqué du ministère de la Fonction publique. Elle marque le début des procédures administratives et judiciaires de la convention qui permettront d’aboutir à la version officielle de la convention pour le bien des travailleurs des banques et établissements financiers. La signature a eu lieu entreles employeurs du secteur bancaire à travers l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina (APBEF-B) et les travailleurs des centrales syndicales de la Confédération syndicale burkinabè (CSB) et la Confédération générale de travail du Burkina (CGT-B).

• Les 83 agents de la CNSS réclament leur réinsertion
Après l’annulation des résultats du concours de la CNSS (Caisse nationale de sécurité sociale) le 30 août 2018, les 83 victimes de cette annulation ont animé une conférence de presse le 9 mai 2019 à Ouagadougou.
L’objectif de cette conférence a été de situer l’opinion publique sur l’évolution du dossier, de dénoncer l’injustice sociale dont ils sont victimes et demander leur intégration. Selon le porte-parole des 83 agents, Siri Aboubakari, la CNSS reste impassible malgré la suspension de la procédure d’annulation par le Tribunal administratif.
Ce dernier déplore la défiance de la CNSS vis-à-vis de la loi et s’insurge contre le non-respect des principes fondamentaux du droit administratif. Il soutient qu’ils sont déterminés à aller jusqu’au bout, même s’il faut qu’ils élisent domicile au sein de la CNSS.

Commentaires
Numéro d'édition: 298

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.