Campagne cotonnière 2019-2020 … L’or blanc va de nouveau briller dans le Kénédougou

La zone cotonnière de N’Dorola dans la province du Kénédougou au Burkina Faso s’engage pour la production du coton en cette campagne 2019-2020. L’assurance a été donnée par les producteurs le samedi 11 mai 2019 au cours d’une rencontre organisée par le Comité de haut niveau pour la relance durable de la production cotonnière du Burkina Faso.

. Réconciliation des acteurs pour une campagne florissante

. 70 000 tonnes de coton graine attendues

. La SOFITEX rassure de son accompagnement

Le Comité de haut niveau pour la relance durable de la production cotonnière a rencontré les producteurs de coton de la province du Kénédougou à l’orée de la campagne cotonnière 2019-2020. La délégation conduite par le Ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat Harouna Kaboré avait pour seul message, « l’assurance de la volonté gouvernementale d’apporter un accompagnement adéquat aux producteurs pour le développement de la filière cotonnière ». Cet accompagnement se caractérise par une hausse du prix des intrants et une augmentation du prix d’achat du coton graine. Aussi, le gouvernement à en croire le Ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat est à pied d’œuvre pour « résoudre les problèmes de la filière au fur et à mesure ».

Une visite fructueuse                

Les producteurs de la zone cotonnière de N’Dorola qui relève de la Société des fibres et textiles du Burkina Faso (SOFITEX) ont rassuré de leur engagement à reprendre la production de l’or blanc. Apres un pause observée au cours de la campagne précédente, cette reprise de la culture du coton dans le Kénédougou a nécessité une intervention des autorités coutumières : « Les sacrifices requis ont été fait. Les terres sont désormais exorcisés et les producteurs de coton peuvent vaquer à leurs occupations », ont  rassuré les chefs coutumiers de N’Dorola et de Kourouma.

D’où la satisfaction du DG de la SOFITEX Wilfried Yaméogo : « Les producteurs se sont engagés sur la base du dialogue qui a été établi. Nous avons pris des engagements pour renouer la qualité de notre partenariat et saluons ces efforts engrangés par le Comité de haut niveau. Les travailleurs de la SOFITEX savent que nous devons porter ce défis dans l’accompagnement des producteurs sur le terrain et nous allons y veiller  », souligne le DG pour qui cette reprise de la culture du coton pourra contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations.

Cette campagne cotonnière connait une baisse  1000 francs CFA pour le prix des intrants et une hausse de 15 francs CFA sur le prix d’achat du coton graine.

Tout en appréciant « les efforts déjà consentis », Les producteurs invitent le gouvernement à un meilleur accompagnement de la filière.

Au titre cette campagne, il est attendu de cette zone cotonnière, une production de 70 000 tonnes de coton.

 

Les mesures d’accompagnement de la campagne

Une hausse de 15 francs CFA sur le prix d’achat du coton graine qui passe à 265 francs CFA le kilogramme.

Le prix des d’engrais coutent 14 000 francs le sac au lieu de 15 000. Soit une réduction de 1000 francs par sac.

 

Aminata Jossira SANOU

Commentaires
Numéro d'édition: 01

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.