OumarToguyéni,vice- président IAMGOLD Afrique de l’Ouest (au milieu), avec Félicité Compaoré (en manche courte) et Ouleymatou Rakiéta Melaine Elza Ouédraogo. (DR)

IAMGOLD Essakane SA Les lauréates des bourses donnent satisfaction au Canada

• Elles sont parmi les meilleures de leur classe

• Une fierté pour la mine et le pays

DEPUIS 2017, la société minière IAMGOLD Essakane SA octroie chaque année, deux bourses d’excellence aux meilleurs bacheliers burkinabè. Si l’une des bourses revient au (ou à la) premier

(ère) national(e) au BAC dans les séries scientifiques, l’autre est attribuée au (ou à la) premier (ère) au BAC scientifique de la région du Sahel, région abritant la mine. En 2017, deux filles ont été bénéficiaires de ces deux bourses. Ouleymatou Rakiéta Melaine Elsa Ouédraogo était la lauréate nationale et Félicité Compaoré la lauréate régionale. En marge de la convention annuelle de Prospectors & Developers Asso- ciation of Canada (PDAC) qui s’est tenue du 3 au 6 mars 2019, à Toronto au Cana- da, L’Economiste du Faso a rencontré les deux filles bénéficiaires de la bourse de la mine à Toronto. Elles ont participé à la journée portes-ouvertes sur l’emploi dans le secteur minier en Afrique de l’Ouest en donnant naturellement un coup de main à l’équipe de IAMGOLD Essakane SA pour l’animation de leur stand. Une belle occasion pour collecter des informations auprès d’elles sur leur séjour au Canada.

Elles sont inscrites à l’Université polytechnique de Montréal. Elsa suit des études en génie civil, comme elle l’avait déjà choisi depuis le Burkina. Mais quels sont les résultats de cette première année

universitaire qui vient de s’achever ? Comme elles l’avaient promis au Direc- teur général de la mine en son temps, elles font honneur à la mine et au pays. Elles ont fini l’année avec des notes A+ «avec Etoiles». En termes simples, elles ont ob- tenu les meilleures notes que l’on puisse donner à un étudiant au Canada avec des félicitations. Des résultats qui donnent satisfaction aux premiers responsables de la société IAMGOLD, à l’instar d’Oumar Toguyéni, vice-président de IAMGOLD Afrique de l’Ouest.

En rappel, Elsa et Félicité ont reçu cha- cune une bourse annuelle d’un montant de

25.000 dollars canadiens, soit environ 11 millions FCFA, sur une période minimum de 4 ans, durée nécessaire à l’obtention du diplôme de premier cycle, avec possibilité d’un seul redoublement

E.K

Commentaires
Numéro d'édition: 291

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.